«En ayant un meilleur portrait de qui est porteur ou non du virus, pourquoi imposer une telle application à l’ensemble de la population pendant des mois, plutôt qu’une quarantaine de deux semaines aux porteurs de la COVID-19?» questionne Christian Picard.
«En ayant un meilleur portrait de qui est porteur ou non du virus, pourquoi imposer une telle application à l’ensemble de la population pendant des mois, plutôt qu’une quarantaine de deux semaines aux porteurs de la COVID-19?» questionne Christian Picard.

Application de traçage et COVID-19: une fausse solution à un vrai problème

Christian Picard
Christian Picard
Assistant chercheur au Réseau canadien de défense et sécurité (section Université Laval)
POINT DE VUE / Dans les derniers jours, il y a plusieurs interventions publiques en faveur des applications de traçage pour mieux contenir la COVID-19 au Canada. À première vue, il s’agit d’une idée qui va soi, surtout si l’on considère que certains des pays cités en exemple pour leur gestion de la pandémie utilisent aussi ces applications. Cependant, l’épreuve des faits n’offre qu’une seule conclusion : ces applications sont une fausse solution.