Airbnb me gonfle!

La multinationale du «partage» de logements de particuliers Airbnb contrevient depuis le début à la loi sur l’affichage intégral des prix et à la Loi sur la protection du consommateur, mais l’Office de protection du consommateur (OPC) laisse faire. Pourquoi? Parce qu’il n’y aurait pas eu suffisamment de plaintes. Grand dieu!

Le fait qu’il n’y ait pas eu beaucoup de plaintes (6 en 2 ans) est compréhensible, la plupart des clients n’étant pas d’ici, mais cela ne doit pas empêcher l’OPC d’agir et de forcer Airbnb à respecter nos lois.

Sylvio Le Blanc
Montréal