Accalmie politique

La période des fêtes, à travers ses réjouissances et rassemblements, apporte avec bienfait une pause dans les débats et enjeux politiques.

C’est assurément plus qu’une trêve entre les partis, mais aussi un vide médiatique. Les quotidiens présentent des «Unes» plus légères et plus humaines où le coeur des gens est primé sous une loupe. Comme de quoi la politique, par son absence, apporte manifestement quelque chose de bon avant que les politiciens, avec diligence, ne fourbissent leurs armes pour des combats idéologiques.

Michel Beaumont
Québec