À l’ordre, cher Ordre

Ça vous en a pris du temps à réagir à la crise qui secoue la profession d’infirmières, cher Ordre. Il me semble que votre rôle est de protéger le public. Pourquoi avoir attendu si longtemps?

Vous vous êtes vraiment fait dépasser par les syndicats d’infirmières cette fois-ci et ce n’est pas la première fois.

À chaque fois que mes amies infirmières doivent renouveler leur appartenance à votre organisme, elles se demandent à quoi ça sert? 

Et, en plus, vous coûtez cher en pas pour rire en plus. En espérant que les profs continuent de refuser l’apparition d’une patente comme la vôtre dans l’organisation de leur travail.

Daniel Champagne

Québec