Pour l'auteure de cette lettre d'opinion, le 18 octobre n’est que le lendemain d’un drôle de buzz médiatique!

18 octobre, lendemain d’un buzz médiatique

Le 17 octobre 2018 : ça fait plus d’un an que tout le monde parle de cette date!

Anticipée par certains, crainte par d’autres, je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ce n’est que le lendemain d’un drôle de buzz médiatique!

Quoi de nouveau sous le soleil pour toi si tu as 18 ans et plus?

• Tu vas pouvoir t’acheter du pot légalement dans une succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

• Tu vas pouvoir fumer ton joint légalement dans certains lieux publics, selon la municipalité où tu habites.

• Tu vas pouvoir partager légalement avec tes proches jusqu’à 30 grammes de cannabis. 

Légalement ou pas, la grande différence c’est qu’il y a maintenant une source fiable d’approvisionnement légale de cette substance et à la portée des consommateurs adultes. C’est tout. 

Alors, si tu n’es pas un consommateur, inutile de te rendre à la SQDC. 

Sans le vouloir, tout le monde, depuis près de 18 mois, a contribué à créer un buzz autour des produits du cannabis. Le 17 octobre 2018 marque simplement la fin de la prohibition d’une substance aussi nocive que l’alcool et le tabac. Depuis hier, au moins, tu peux choisir un produit qui te convient sans pesticides néfastes pour ta santé et peut-être opter pour un produit sans combustion et ainsi laisser reposer tes poumons. Au passage, parce que c’est un peu mon rôle de le rappeler, le cannabis c’est légal, mais pas banal c’est préférable de choisir des produits qui se consomment sans combustion.

Puisque le cannabis est une substance psychoactive, au même titre que l’alcool et le tabac, il est normal d’en donner accès aux adultes de 18 ans et plus. Si t’es assez grand pour voter, pour boire de l’alcool, pour être dans l’armée et pour te marier, t’es assez grand pour décider par toi-même si tu veux consommer ou pas du tout. 

Émilie Dansereau-Trahan, M. A., Spécialiste de contenus, substances psychoactives