Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le belvédère de la terrasse Pierre-Dugua-De Mons
Le belvédère de la terrasse Pierre-Dugua-De Mons

Notre été à Québec

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Longtemps appelée la «Vieille capitale», Québec cadre de moins en moins avec ce titre poussiéreux. Bien sûr, il y a le Vieux-Québec, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, mais sur la ville et sa région souffle un vent de renouveau, porté par une économie de plus en plus diversifiée. Avec, à la clé, l’ouverture de nouveaux quartiers, de restaurants branchés et de multiples lieux de loisirs, tout cela à quelques minutes de lieux naturels et sauvages.

Bouger sur la Promenade Samuel-De Champlain

Le point de chute incontournable des citoyens et des touristes en quête d’un bol d’air frais venu du fleuve. Par beau temps, quasiment les pieds dans l’eau, ils sont des centaines à marcher, jogger et pédaler sur cette promenade de 2,5 km qui offre une vue unique sur le Saint-Laurent et, à son extrémité ouest, sur le pont de Québec. Fort de son engouement, ce legs du gouvernement du Québec pour les fêtes du 400e anniversaire de la ville n’a pas fini de s’étendre, comme le montre le chantier en cours, vers l’est, qui reliera la côte de Sillery à la côte Gilmour.

La Promenade de Champlain

Rêver au parc Cavalier-du-Moulin

Une toute petite oasis de verdure du Vieux-Québec, un trésor caché qui vous habite longtemps après sa découverte. Que ce soit pour lire ou s’abandonner à des rêveries à la Jean-Jacques Rousseau, ce parc situé au bout de la rue Mont-Carmel, juste à côté du Conservatoire d’art dramatique, vous laissera un souvenir impérissable. Vestige de la fortification française du 17e siècle, l’endroit a accueilli jusqu’en 1663 un moulin à vent construit sur un ouvrage défensif appelé «cavalier», d’où l’origine de son nom.

31, rue Mont-Carmel, Québec

La promenade Samuel-De Champlain

Emprunter des passages insolites

L’amateur de curiosités et d’art public trouvera plaisir à emprunter le parcours déambulatoire baptisé Les passages insolites, qui en sera à sa huitième édition, du 26 juin au 11 octobre. Sur cinq kilomètres, du Petit-Champlain au quartier Saint-Sauveur, en passant par le Vieux-Port, Saint-Roch et même l’Assemblée nationale, plusieurs œuvres inusitées figurent au menu, dont une arche dorée construite à partir de centaines de baguettes de pain, une borne de paiement déjantée et un kiosque de crème glacée qui cache autre chose. De quoi nourrir à profusion votre page Instagram.

exmuro.com/projets/les-passages-insolites

Observer les oiseaux aux Marais du Nord

Envie d’assister à l’envol d’un grand héron ou d’entendre une symphonie nuptiale de grenouilles? À une vingtaine de minutes du centre-ville, les Marais du Nord accueillent les amants de la nature avec ses 8 kilomètres de sentiers, trottoirs et passerelles. Rien pour décourager le néophyte, la plus longue ne fait que 2 kilomètres. Cette réserve naturelle installée sur la rive ouest du lac Saint-Charles abrite 160 espèces d’oiseaux (dont l’aigle royal), une trentaine d’espèces de mammifères et une dizaine d’espèces de reptiles et d’amphibiens. N’oubliez pas vos jumelles et lunettes d’observation.

1100, chemin de la Grande-Ligne, Stoneham, maraisdunord.com

Un grand héron

Entrer dans la Maison longue

Située à un jet de pierre de l’Hôtel musée des Premières Nations, dans le village de Wendake, près de Loretteville, la Maison longue, reconstitution d’une habitation traditionnelle, vous fera communier aux us et coutumes de la nation huronne-wendat, dont on connaît peu de choses, avouons-le. Autrefois, plusieurs familles vivaient dans cette habitation entourée d’une palissade en bois afin d’assurer leur protection.

15, place de la Rencontre, Wendake, tourismewendake.ca/hebergement/maison-longue/

La maison longue à Wendake

Se sentir comme un poisson dans l’eau

Québec ne compte peut-être plus de jardin zoologique depuis longtemps, mais son aquarium n’est pas piqué des vers avec ses 10 000 animaux marins. Profitez-en pour saluer les ours blancs Eddy et Kinuk, et les morses Boris, Lakina et Balzak. Le clou de la visite demeure les repas et les entraînements des phoques qui ravissent jeunes et moins jeunes à tout coup. Des jeux extérieurs pour enfants et un parcours d’arbre en arbre ajoutent au plaisir.

1675, avenue des Hôtels, Québec, www.sepaq.com/ct/paq

S’envoyer en l’air

L’un des endroits les plus romantiques en ville, que ce soit pour un souper ou seulement prendre un verre. Blotti au 28e et dernier étage de l’hôtel Concorde, sur Grande Allée, le bistro-bar offre un panorama unique sur la ville et ses environs, de jour comme de nuit. La rotation complète s’effectue en heure et demie. «Tu me fais tourner la tête. Mon manège à moi, c’est toi» aurez-vous envie de fredonner à votre douce moitié.

1225, cours du Général-De Montcalm, Québec, hotelleconcordequebec.com

Jouir du panorama à l’île d’Orléans

Avec sa vue imprenable sur le pont de l’île d’Orléans à partir de sa terrasse fleurie, l’entreprise familiale Cassis Monna & Filles, spécialisée dans les vins et la crème de cassis (communément appelé gadelle noire), a tout pour faire passer un moment enchanteur à deux. L’endroit, situé à un quart d’heure de Québec, sur le chemin Royal, offre aussi de quoi satisfaire les épicuriens avec son resto La Monaguette et sa boutique gourmande. Ne partez pas sans passer par le comptoir de gelatos et de sorbets. 

1225, chemin Royal, Saint-Pierre, île d’Orléans, www.cassismonna.com

Une crème glacée chez Cassis Mona.

Des mots doux à l’ombre du Château

Le belvédère de la terrasse Pierre-Dugua-De Mons offre sans doute la plus belle vue sur le Saint-Laurent et la rive sud, avec en prime le Château Frontenac dans toute sa splendeur. L’endroit, baptisé en l’honneur du personnage qui a confié à Samuel de Champlain la mission de coloniser la Nouvelle-France, est facile à trouver : il surplombe la terrasse Dufferin. Un espace gazonné en pente offre l’endroit parfait pour un pique-nique romantique. Dans la quiétude d’une fin de journée, impossible de trouver cadre plus enchanteur pour quelques mots doux. Pour les lève-tôt, le lever de soleil donne de superbes clichés.

Retour vers le futur chez Pat Rétro

Le casse-croûte Pat Rétro, avec son ambiance des années 50 et 60, a un peu changé de look depuis son ouverture en 1983, mais ses frites demeurent les meilleures en ville, en tout cas «dans mon livre à moi». Sans oublier ses fameux pains de viande qui ont fait craquer si souvent Céline Dion et René Angélil, photos et coupures de presse à l’appui sur les murs. Remonter le temps en dégustant une poutine, sur les airs d’Elvis, de Dick Rivers ou des Classels, ça vous dit?

1983, rue de Bergerville, Québec, patretro.com

Quelle pizza choisir, Mamma Mia!

Impossible pour l’amateur de pizzas digne de ce nom de ne pas succomber à celles de Pizza Mag (Mag pour Maguire). À l’étroit dans le local qu’il occupait en face depuis 37 ans, l’établissement devrait avoir eu le temps d’étrenner ses nouveaux habits pour le début de l’été, coin Bergerville, juste à côté du Pat Rétro. Qui sait, peut-être serez-vous parmi les premiers à essayer la nouvelle terrasse. Faire un choix devant la quarantaine de pizzas au menu s’avère un drame cornélien. La Biquette? La Stromboli? La Carbonara?

1452, avenue Maguire, Québec, www.pizzamag.com/sillery

Suivre l’odeur des bagels chauds

Une autre institution silleroise, le Bagel Maguire Café, est située à une minute de marche des deux établissements précédents. Suffit de suivre le doux parfum des bagels pour trouver son chemin. Cuits à la perfection, sur place, dans un four à bois authentique, ils sont absolument divins, que ce soit nature, ou encore avec du saumon et du fromage à la crème. Les bagels-beignes sont également une ode à la décadence. 

1400, avenue Maguire, Québec, bagelmaguirecafe.com

Le Bagel Maguire Café

Pagayer au parc de la Jacques-Cartier

À une demi-heure de route, sur la route menant au Lac-Saint-Jean, le parc de la Jacques-Cartier offre de quoi mettre en boîte de merveilleux souvenirs de plein air, avec sa centaine de kilomètres de sentiers pédestres et une rivière propice au canotage et au mini-raft. Avec un peu de chance, vous pourrez observer quelques bêtes de la forêt boréale dans leur intimité. Avant le départ, un arrêt s’impose au centre d’accueil et d’interprétation.

Le parc de la Jacques-Cartier 

Rouler sur le Corridor des cheminots

Envie de pédaler un bon coup? À partir du Domaine Maizerets, empruntez le Corridor des cheminots, une piste cyclable aménagée sur le tracé d’une ancienne ligne de chemin de fer. Après une vingtaine de kilomètres, vous rejoindrez la Vélopiste Jacques-Cartier-Shannon, celle-là construite sur du gravier fin. Profitez de votre randonnée pour faire un arrêt au village de Wendake. Les samedis et dimanches, par beau temps, le sentier est très achalandé, soyez-en avertis.

www.domainemaizerets.com

Les pieds dans le vide au canyon de la rivière Sainte-Anne

Avec sa chute de 74 mètres, ses trois ponts suspendus et ses belvédères, le canyon de la rivière Sainte-Anne-du-Nord est une invitation à goûter au plus près aux forces de la nature. Et pour ceux qui veulent s’en approcher davantage, une via ferrata et une tyrolienne ne manqueront pas de procurer quelques sensations fortes. À une demi-heure de route, sur la route 138 menant vers Charlevoix.

canyonsa.qc.ca

Le canyon de la rivière Saint-Anne

Cette liste de lecture vous permettra de vous mettre dans l'ambiance lors de votre escapade. Elle est composée de chansons qui évoquent la région ou d'artistes qui en sont originaires.

Trame musicale préparée par Zacharie Couture et Clémence Tessier.