Contenu commandité

Ottawa

Musée Bytown

L’histoire de la ville d’Ottawa ne commence vraiment qu’avec l’arrivée du Colonel By et la construction du canal Rideau. De petite agglomération où la vie était rude, Ottawa est maintenant une ville moderne où il fait bon vivre.

C’est cette évolution que présente le musée Bytown à travers sa collection diversifée d’artéfacts et ses expositions. C’est la construction du canal qui a permis à Bytown d’exister. C’est sa désignation comme capitale du Canada qui en a fait Ottawa. 

Le musée, situé aux écluses, en plein centre-ville, est ouvert  à l’année longue. On y célèbre plein d’événements, tels que Laissez-nous vous divertir les jeudis soir des mois de juillet et d’août, les Grands Feux du Casino du lac Leamy, et un des évènements les plus populaires: la Journée du Colonel By, en août, avec des interprètes en costumes d’époque et des activités familiales.

Ontario

Muséoparc Vanier

Le Muséoparc Vanier est le seul musée francophone dans la capitale nationale du Canada. Situé dans le quartier francophone de la ville, il est né de la volonté de résidents et d’anciens élus de la municipalité de Vanier (indépendante d’Ottawa jusqu’en 2001).

Ce musée met en valeur l’histoire de ce que plusieurs ont décrit comme un bastion francophone en Ontario, où la société secrète de l’Ordre de Jacques-Cartier a notamment vu le jour pour défendre les intérêts des Canadiens français. 

Le Muséoparc Vanier propose des expositions physiques et virtuelles sur le fait français municipal et provincial, des causeries, des ateliers et des circuits ­d’interprétation pour découvrir ­l’histoire et le patrimoine francophones du quartier environnant. Il est également responsable des activités de la cabane à sucre héritée de la Société des Missionnaires d’Afrique (les Pères Blancs), anciennement propriétaires du parc Richelieu, et de son érablière, au milieu des­quelles se trouve le Muséoparc.

Ottawa et Québec]

Rideau Hall et la Citadelle: l’Histoire en marche!

Les deux résidences de la gouverneure générale sont des lieux autant vivants qu’historiques. Rideau Hall et la Citadelle font partie de l’Histoire du Canada et participent à l’écrire. Passé et présent s’y rejoignent pour nous y accueillir et nous informer.

Rideau Hall à Ottawa et la Citadelle à Québec sont les deux résidences officielles de la gouverneure générale. Elle y vit et y travaille avec son équipe. Dans ces résidences se déroulent des événements importants comme l’assermentation d’un nouveau gouvernement, la remise de distinctions à des Canadiens qui se sont démarqués ou l’accueil de dignitaires étrangers.

Mais les résidences ne sont pas que protocolaires. Elles souhaitent la bienvenue aux Canadiens et aux visiteurs de partout qui veulent voir ses trésors et mieux comprendre le rôle de la gouverneure générale.

Ottawa

Musée-village du patrimoine de Cumberland: la vie rurale de l’entre-deux-guerres

La vie à la campagne dans les années 1920 et 1930 comme l’ont vécue nos grands-parents et arrière-grands-parents. Le quotidien des gens ordinaires. Un village historique qui nous rapproche de nos racines pas très lointaines.

Des dizaines d’édifices patrimoniaux ou des reproductions représentatives de l’époque, des photographies, des panneaux explicatifs un peu partout vous feront remonter dans le temps d’un passé rapproché. Une vitrine sur la vie de tous les jours des agriculteurs, des ménagères, du forgeron, de l’imprimeur...

D’ailleurs, certains jours, on peut voir le forgeron au travail ou la scierie en activité. Le visiteur peut entrer à l’école du village et imaginer la vie des écoliers écoutant une leçon. Les sciences domestiques ne sont pas en reste: espace de travail, appareils et ustensiles dont disposait la ménagère. 

Une ferme n’est pas complète sans animaux. On peut admirer des animaux de races patrimoniales tout l’été. À la fin de la saison, c’est l’heure des récoltes avec les équipements d’époque et la mise en conserve des produits du jardin.

C’est aussi l’époque où les technologies de communication de masse, comme la radio et le téléphone, ont permis à la culture populaire de commencer à jouer un rôle influent dans la vie quotidienne. C’est le temps où apparaissent la production de masse, les catalogues de vente par correspondance, le prêt-à-porter, les conserves et les premiers repas surgelés!

L’exposition temporaire Ville en mouvement : des voies ferrées aux autoroutes montre les changements importants dans les déplacements quotidiens qui nous amènent jusqu’à aujourd’hui.  

Ottawa

Musée de la Banque du Canada: là d’où vient l’argent

On n’y fait pas un retrait de son compte-chèques, mais c’est là que l’on conçoit et produit les billets de banque. C’est là aussi qu’on décide du taux d’intérêt de base qui s’applique à tous les Canadiens.

La Banque du Canada joue un rôle clé dans l’économie du pays. De nombreux facteurs, intérieurs et extérieurs, influ­encent ses décisions. Pour nous aider à mieux comprendre ce rôle, le Musée a créé un jeu interactif à la portée de tous qui simule la problématique réelle du marché monétaire. Ce n’est qu’une des attractions que propose le musée. 

Un des pôles d’intérêt est la création des billets de banque. On présente une vidéo qui montre tout le processus de cette création : conceptualisation, recherche historique pour le personnage illustré, recherche technique pour le support physique et les aspects sécuritaires. Pour encore mieux comprendre, il y a un programme de conception d’un billet. Le visiteur crée son propre billet à partir d’un avatar ou d’un égoportrait. L’ordinateur le guide à l’aide d’un écran tactile à travers toutes les étapes de création. Le résultat est livré à son créateur par courriel.

Côté histoire, une salle d’exposition abrite une collection de billets et de monnaies de la Nouvelle-France à nos jours. On y trouve aussi des pièces commémora­tives comme le billet d’un dollar célébrant le 100e anniversaire du Canada.

Les visites gratuites ne nécessitent aucune réservation, de juillet à septembre.

On n’en sort peut-être pas plus riche, mais certainement enrichi!

Ottawa

Réseau des musées d’Ottawa: les gens de la place

Ottawa compte de grands musées nationaux. Mais pour vraiment connaître l’histoire de la ville, il faut connaître l’histoire des gens ordinaires qui l’ont bâtie. Les musées communautaires d’Ottawa nous parlent de cette «petite histoire» de tous les jours.

Le Réseau des musées d’Ottawa regroupe onze musées qui nous donnent un aperçu de l’histoire sous un angle personnel. C’est l’histoire des pionniers, des bâtisseurs de la région. Ce sont des perles à découvrir. À travers ces musées, on voyage d’avant la construction du canal Rideau jusqu’au 21e siècle. 

Le Lieu historique national du domaine Billings, au cœur ­d’Ottawa, se targue d’avoir la plus vieille maison en bois de la ville. Très bien conservée, elle a abrité cinq générations de Billings. L’été, on y sert encore le thé sur la pelouse. La Maison historique Fairfields est bâtie sur une ancienne ferme et appartenait à la famille Bell. Le bâtiment de près de 200 ans raconte ­l’histoire de la région. Ses espaces verts invitent au pique-nique et aux activités familiales. Le Moulin Watson est un des rares exemples restants des moulins du 19e siècle. Situé à Manotick, un peu au sud d’Ottawa, on peut encore le voir moudre le grain les dimanches après-midis.