Mission [+]

Musées du Québec: attirer les milléniaux

Au cours des prochaines années, les musées du Québec devront s’attaquer à attirer davantage les milléniaux dans leurs institutions.

«Le défi est de fidéliser les 18-35 ans. Il faut les rejoindre et leur proposer des expositions ou des thèmes qui les interpellent. Nos institutions doivent donc innover et développer des expositions ludiques pour attirer cette clientèle particulière. C’est aussi notre rôle de démystifier l’ensemble de nos institutions, les faire connaître. Certains pensent encore que les musées, c’est seulement de l’art avec des tableaux. C’est beaucoup plus que ça, mentionne le directeur général de la Société des musées du Québec», Stéphane Chagnon.

Les musées doivent donc innover et proposer des expériences ludiques en utilisant les possibilités liées aux nouvelles technologies. Le tout doit se faire sans dénaturer la mission première des institutions muséales dans son rôle d’éducation et de préservation de la culture et du patrimoine québécois pour les générations futures.

«Notre force, c’est l’authenticité! Oui, les gens cherchent l’effet WOW! Il faut s’en inspirer pour être attirant. Nous proposons des choses concrètes. Pour un jeune, visiter ou toucher des ruines ou voir de véritables objets historiques, c’est unique et stimulant. Voir un tableau ou une sculpture en personne, ça permet d’avoir une réaction esthétique. C’est important pour nous de promouvoir cette authenticité», déclare-t-il.

Les musées doivent rester attractifs et fidéliser les publics, car ils doivent aussi composer avec la concurrence directe. L’offre touristique, les différents spectacles et les festivals entrent directement en compétition avec les musées. Il y a une offre importante en culture au Québec. La promotion est donc esentielle pour se faire connaître.

La hausse du nombre de visiteurs démontre que la clientèle jeunesse, les familles et les aînés sont nombreux à visiter les musées, les centres d’exposition et les lieux d’interprétation. Il y a un engouement notable qui est très encourageant pour le futur.

C’est pour cette raison que la Société des musées du Québec travaille pour favoriser les sorties scolaires. De nombreuses institutions développent des expo­sitions qui sont complémentaires à la formation scolaire ou aux programmes éducatifs adaptés aux différentes clientèles. «La clientèle scolaire est très importante, c’est quand on est initié jeune aux musées qu’on poursuit à l’âge adulte. Il faut semer l’intérêt pour qu’ils reviennent. C’est le même phénomène pour les familles. Quand les parents visitent nos institutions avec les enfants, cela a des répercussions pour le reste de leur vie», évoque Stéphane Chagnon.