Mission [+] L'Union des municipalités du Québec

Pour une meilleure occupation du territoire

Une stratégie d’occupation du territoire digne de ce nom doit assurer le maintien des emplois gouvernementaux en région, en plus de préserver, d’accroître et de consolider les services. Pour que l’économie du Québec poursuive sa progression et demeure concurrentielle, l’apport des gouvernements de proximité est essentiel.

Les régions du Québec disposent d’agents de développement économique cruciaux et déterminants que sont l’innovation, la disponibilité de la main-d’œuvre, les ressources et le capital. Par leurs actions, les municipalités ont le pouvoir, notamment sur le plan du financement ciblé visant la diversification, de mettre en place des conditions propices à l’émergence de nouveaux pôles de création de richesse ou d’entreprises innovantes. 

Déjà, le rôle des élus municipaux en matière de développement économique local et régional s’est accru depuis l’abolition des centres locaux de développement (CLD) et des conférences régionales des élus (CRÉ) en 2014. Ainsi, les gouvernements de proximité sont à même de contribuer au plein épanouissement des régions, d’autant plus que le contexte budgétaire du gouvernement du Québec est favorable à un réinvestissement. Le déploiement des propositions figurant dans la plateforme municipale de l’UMQ permettra entre autres d’encourager la rétention des jeunes dans les municipalités dévitalisées. L’ensemble de ces priorités est également destiné à soutenir l’occupation du territoire par la mise en valeur du potentiel de chaque région et sera appuyé par l’engagement et le dynamisme des citoyens, des élus et des acteurs socioéconomiques. 

ENJEUX – OUTILS DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE :

  • Assurer la croissance économique de toutes les régions du Québec
  • Doter les municipalités des leviers économiques nécessaires pour assurer leur développement
  • Innovation
  • Main-d’œuvre et immigration

ENJEUX SECTORIELS :

  • Encourager les municipalités à prendre le virage numérique
  • Partager plus équitablement les redevances sur les ressources naturelles
  • Améliorer la productivité de la forêt québécoise
  • Soutenir les entreprises du secteur forestier à plus haute valeur ajoutée

LES GOUVERNEMENTS DE PROXIMITÉ RÉCLAMENT:

  • L’accès à des infrastructures numériques (internet et cellulaire) partout d’ici 2021;
  • La consolidation et l’augmentation des emplois gouvernementaux en région;
  • Des mesures régionales pour soutenir les besoins en main-d’œuvre.


CE QU'ILS ONT DIT

«Il faut faire en sorte que le maire ou la mairesse joue le rôle d’ambassadeur ou d’ambassadrice de son coin de pays, qu’il ou qu’elle devienne facilitateur pour tous les développeurs, pour les entreprises afin de donner l’élan nécessaire pour le développement économique de son milieu.»
Nicole Appleby, mairesse de New Richmond de 2002 à 2013

«Les municipalités évoluent toutes dans des milieux très différents. Il leur faut faire une vraie analyse pour voir quelles sont leurs forces, quelles sont leurs faiblesses en matière de développement économique afin qu’elles prennent des actions spécifiques à leurs forces.»
Antoine Normand, président de BlueBear LES

«Cessons de dire qu’il faut occuper le territoire et faisons-le. Décentralisons les emplois gouvernementaux en région et garantissons une couverture numérique partout!»
Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville


QUELQUES CHIFFRES

1110 
municipalités locales au Québec, dont 479 comptent moins de 1000 habitants et 450, entre 1000 et 4999 habitants.

41 % 
des Québécois urbains croient que les villes devraient être plus intelligentes pour développer une économie prospère.

17,6 
milliards $, c’est le chiffre d’affaires annuel de l’industrie forestière, qui représente le deuxième secteur manufacturier en importance dans la province. Celui-ci emploie directement 60 000 personnes dans toutes les régions du Québec.