L’une des neuf œuvres de Ito Laïla Le François présentées dans le cadre de l’exposition «Sous le règne».

Côte-Nord

Musée régional de la Côte-Nord: gardien du patrimoine

Cet été, le Musée régional de la Côte-Nord s’est refait une beauté. On vous y présente des expositions incontournables dans des salles revisitées, à la fine pointe de la technologie muséale.

Le Musée régional de la Côte-Nord s’est donné comme mission de protéger le patrimoine nord-côtier. Que ce soit dans les domaines de l’ethno-histoire, de l’archéologie ou des sciences naturelles, il propose tout au long de l’année des expositions qu’il ne faut pas manquer. Diffuseur en arts visuels, il est aussi une vitrine incontournable pour les artistes nord-côtiers. Cet été, Sept-Îles est un passage obligé.

Règne le souffle

Ito Laïla Le François explore les liens entre le corps et le territoire, confirmant ici son idée que nous ne faisons qu’un avec la nature par le biais de neuf sculptures hybrides (verre, céramique, bois et textile).

C’est à travers une sélection de plus de 40 000 artefacts reconstituant l’histoire de la région – de Tadoussac à Blanc-Sablon en passant par Anticosti et les villes nordiques – que l’exposition ­permanente Terres de sens: le grand voyage traverse plus de 8000 ans d’histoire de la Côte-Nord.

L’exposition «On n’est pas sorti du bois» présente des photos anciennes dont ­celle-ci, prise à Anticosti en 1710, illustrant le transport du bois à cheval.

La Côte-Nord au temps des premiers chantiers 

Cette exposition sur l’exploitation forestière depuis le 19e siècle jusqu’à nos jours propose des photos et des objets personnels de la collection de l’ingénieur forestier Paul Provencher, un passionné de chasse et pêche ainsi que des photos inédites tirées des fonds d’archives de la région. 

Hors Musée

On ne rate pas une visite au Vieux-Poste, centre d’interprétation de la traite des fourrures, une des premières industries de la région.

Observation des baleines au Cap-de-Bon-Désir

La Côte-Nord, c’est aussi 1300 km de côte

De Tadoussac à Blanc-Sablon, la Côte-Nord est l’endroit où se rencontrent un fleuve majestueux, des rivières poissonneuses et une forêt boréale remplie de mystère. C’est au bord de la mer que la plupart des musées et des centres d’interprétation ont choisi d’élire domicile. Que ce soit au cœur d’un barrage hydroélectrique, d’un phare, d’une aluminerie, d’un poste de traite ou tout simplement en pleine nature sauvage, suivez le guide!

Dans les musées et les centres d’interprétation de la Côte-Nord, les thématiques abordées sont aussi variées qu’il y a d’espèces (13)  dans le Saint-Laurent. Ère glaciaire ou industrielle, milieux marins, peuples autochtones, archéologie, personnages, phares-gardiens du Saint-Laurent, tout y passe. Sur la route des phares, celui de Pointe-des-Monts est parmi les plus populaires. Sur sept étages, on en apprend beaucoup sur la vie des gardiens, la navigation et les naufrages au large du Saint-Laurent. 

Road trip inspirant

Du côté de Tadoussac, on ne rate surtout pas la visite du Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) avant d’aller les  observer sur le site du Centre­ ­d’interprétation du Cap-de-Bon-Désir. À Bergeronnes, on visite le Centre Archéo Topo pour revenir sur 9000 ans d’histoire, des Amérindiens jusqu’au développement industriel des villes et villages. Direction Baie-Comeau, un arrêt au Jardin des glaciers s’impose pour tout savoir sur la dernière glaciation. On poursuit jusqu’à Manic-5 pour découvrir le barrage Daniel-Johnson – plus grand barrage à voûtes multiples et contreforts au monde – avant de s’arrêter à la Réserve du parc national de l’Archipel-de-Mingan. Au bout du chemin, vous attendent la Maison Gilles-Vigneault et les Galets de Natashquan, deux joyaux nord-côtiers.


MUSÉE RÉGIONAL DE LA CÔTE-NORD
Sept-Îles
418 968-2070
www.mrcn.qc.ca

TOURISME CÔTE-NORD
1 888 463-0808
www.tourismecote-nord.com