La Villa Vingt est bâtie sur un terrain en pente adjacent à la station de ski Le Relais, à Lac-Beauport. Elle est assise sur l’empreinte existante des fondations de l’ancienne maison des clients.

Une «villa» près du Relais

Conçue par la firme Bourgeois/Lechasseur, la Villa Vingt est bâtie sur un terrain en pente adjacent à la station de ski Le Relais, à Lac-Beauport. Elle est assise sur l’empreinte existante des fondations de l’ancienne maison des clients, qui connaissent bien les qualités du site pour y avoir résidé pendant plusieurs années.

Adossé au terrain et s’ouvrant complètement au nord, le premier niveau, en béton, fait office de socle. L’étage semble flotter au-dessus de lui. Il accueille les aires de vie qui se projettent en porte-à-faux. La «fenestration maximisée» offre des vues grandioses sur le paysage montagneux. Les débords de toit s’étirent et recouvrent les terrasses extérieures.

Le plafond de cèdre blanc, très chaleureux, «enrobe» l’étage supérieur. Il se déploie sous les toitures et accentue la continuité entre l’intérieur et l’extérieur.

Le plafond de cèdre blanc, très chaleureux, «enrobe» l’étage supérieur. Il se déploie sous les toitures et accentue la continuité entre l’intérieur et l’extérieur.

Dans la salle à manger, un puits de lumière latéral offre une vue sur la cime des arbres et «balaie d’une lumière indirecte les lattes de cèdre».

Le mur de béton central donne de la verticalité à la maison. Les marques du coffrage témoignent d’un «traitement brut».

L’escalier adjacent affiche une grande richesse grâce à l’utilisation de matériaux authentiques, soit le béton et l’acier.

Source : www.v2com-newswire.com