L’escalier principal avec ses marches de bois soutenues par un limon unique et ses panneaux de verre offre une belle luminosité. La cuisine, la salle à manger et le salon se côtoient dans cette aire ouverte et offre un espace idéal pour recevoir.

Un étage de rêve… et de party!

Pour une famille qui adore passer ses étés au chalet, bâtir une maison de rêve au cœur de Limoilou relevait du plus total dépaysement. Et trouver le moyen d’offrir le meilleur des mondes à la fois au couple de propriétaires ainsi qu’à leurs universitaires de filles constituait un défi de taille… sur quatre étages.

En achetant le terrain il y a deux ans, Nathalie Demers et Pascal Vaillancourt étaient bien décidés à y bâtir une demeure à leur goût. Et à y mettre le prix, lorsque nécessaire. Leur objectif : habiter un logis chic et douillet pendant quelques hivers (leurs étés sont passés dans un chalet près du lac Saint-Joseph). Quelques hivers seulement, le temps que leurs descendantes quittent le nid familial. Après, retour pour de bon à la campagne pour cette designer graphique et ce promoteur immobilier.

D’ici là, la famille vit dans cette résidence où les aires de vie ont été partagées entre deux générations. Les filles en bas, les parents en haut. Le Soleil fait le tour du propriétaire.

«À la canadienne»

La visite s’amorce par un tour de ce bâtiment rectangulaire tout en hauteur, recouvert d’une sobre combinaison de briques rouges, de panneaux de fibrociment, de lattes métalliques imitation bois et de tôles «à la canadienne» (posées en diagonale, en rangées qui se chevauchent). Le tout propose un look à la fois naturel et moderne, qui ne semble cependant pas déplacé dans le quartier. Sur le côté, un petit garage au mur mi-couvert de tôle striée (checker plate) abrite la voiture de madame.

Le bâtiment rectangulaire tout en hauteur est recouvert d’une combinaison de briques rouges, de panneaux de fibrociment, de lattes métalliques imitation bois et de tôles «à la canadienne».

Que la lumière soit!

Dès l’entrée, on note toute la lumière naturelle qui atteint le rez-de-chaussée, gracieuseté d’un vaste puits de lumière trois étages plus haut. «On a travaillé afin que tout soit le plus lumineux et éclairé possible», dit Mme Demers. Même l’escalier principal participe à l’effort avec ses marches de bois (sans contremarches) soutenues par un limon unique et ses panneaux de verre qui font office de garde-corps. Ce design, combiné à la blancheur des murs, illumine les trois étages, particulièrement en ce début d’après-midi.


« On a travaillé afin que tout soit le plus lumineux et éclairé possible »
Nathalie Demers, copropriétaire

Dans l’antre des filles

Rez-de-chaussée, on débarque dans l’univers des filles. Le salon, la cuisine et la salle à manger sont aménagés pour Florence, 23 ans, et Axelle, 20 ans, toutes deux étudiantes en enseignement à l’université (l’aînée Lori-Jeanne, 25 ans, a quitté le nid familial). Tout y est pour que ces dames profitent d’une totale indépendance. «Mais ça ne les empêche pas de monter d’un étage pour venir souper avec nous la plupart du temps!» lance Mme Demers.

Électroménagers en inox, comptoir de granit noir, céramique noire sous les armoires, table pour quatre avec de chic chaises transparentes, etc. Le plancher est en bambou, comme presque partout dans la maison. «C’est plus cher quand on met de la qualité, mais ça vaut la peine parce que c’est chaleureux et hyper-résistant. Pratique quand on a trois chiens Yorkshire!» explique la copropriétaire.

Au sous-sol — toujours en territoire féminin — se voisinent deux petites chambres sous un plafond de neuf pieds. Ainsi que la salle de bain blanche, avec son accent en céramique bleu-vert pâle.

L’étudiante moyenne y trouverait certainement son compte!

Au rez-de-chaussée, le salon, la cuisine et la salle à manger sont aménagés pour Florence, 23 ans, et Axelle, 20 ans.

L’étage du party

C’est au deuxième niveau que le spectacle prend son envol. Idéal pour recevoir et pour épater la galerie, on pourrait l’appeler «l’étage du party»! La cuisine, la salle à manger et le salon se côtoient dans cette aire ouverte. Les plafonds font 10 pieds de hauteur. La fenestration — abondante des côtés nord et est — presque autant.

Pleine de rangement, la cuisine est parfaite pour préparer les repas et rassembler les convives. Le grand comptoir de granit noir mat permet d’asseoir presque autant de convives que la table, auréolée de demi-sphères qui diffusent une lumière feutrée. La céramique noire en forme de petits octogones lustrés sous la hotte se répète sur le mur d’accent de la petite salle d’eau attenante.

Sur «l'étage du party», la cuisine, la salle à manger et le salon se côtoient dans une aire ouverte.
L’escalier principal avec ses marches de bois soutenues par un limon unique et ses panneaux de verre offre une belle luminosité. La cuisine, la salle à manger et le salon se côtoient dans cette aire ouverte et offre un espace idéal pour recevoir.

Terrasse de luxe

Pour plusieurs, la cerise sur le gâteau est sans doute la terrasse. Pour compléter l’étage du party, rien de mieux qu’un espace extérieur avec télé grand format, un foyer, un coin salon et une table à manger. Les invités doivent sans doute jouer du coude pour s’y faire une place de choix en soirée.

Sur la terrasse à l’étage, il y a une télé grand format, un foyer, un coin salon et une table à manger.

Dans l’antre des maîtres

Au troisième étage, les propriétaires se sont gâtés. Il y a le bureau avec vue sur le quartier et la chambre principale qui débouche sur une seconde terrasse en hauteur. C’est toutefois la salle de bain qui risque de faire des jaloux. Le bambou, le quartz et les planchers radiants créent une véritable ambiance spa. Sans compter l’accès à une grande penderie de type walk-in qui semble entièrement dédié à madame.

Dans la salle de bain du troisième étage, le bambou, le quartz et les planchers radiants créent une véritable ambiance spa.
Le bureau du troisième étage offre une jolie vue sur le quartier Limoilou.
La chambre principale débouche sur une seconde terrasse en hauteur.

*****

Invitez-nous

Vous aimeriez nous faire découvrir votre maison?
Écrivez-nous à maison@lesoleil.com