L’espace Bistro offrira un service de déjeuners le matin, en plus de se transformer le soir en espace-bar, où il sera possible d’accueillir des 5 à 7, avec permis d’alcool.

Un décor bien de son temps pour L'Envol à Cap-Rouge [PHOTOS]

Dès l’entrée, on se croirait plus dans un restaurant chic et branché que dans une résidence pour aînés. Espace lumineux, accents de noir et de marbre, luminaires originaux, longues banquettes en cuir : L’Envol de Cap-Rouge est bien la preuve que le design peut s’éclater dans les résidences pour retraités.

Dès l’entrée, on se croirait plus dans un restaurant chic et branché que dans une résidence pour aînés. Espace lumineux, accents de noir et de marbre, luminaires originaux, longues banquettes en cuir : L’Envol de Cap-Rouge est bien la preuve que le design peut s’éclater dans les résidences pour retraités.

Construit juste à côté du Mail Cap-Rouge, auquel il est d’ailleurs connecté par un passage, le nouvel immeuble de la bannière Chartwell est une véritable petite ville en devenir. Plus de 90 des 360 logements (incluant 36 unités de soins pour personnes semi-autonomes) accueilleront dès le 3 septembre leurs premiers locataires.

Parmi les petits détails qui étonnent, lors d’une visite de l’endroit avec le directeur général, Marc Poirier : l’installation d’un cellier, derrière une grande paroi de verre jouxtant la salle à manger de style restaurant. «Les résidants peuvent réserver leur propre casier de douze bouteilles. Il leur est permis de consommer le vin dans la salle à manger, ou encore dans notre salle de dégustation privée, juste à côté», explique-t-il. 

Un peu plus loin, une cuisine tout équipée, avec vue sur la cour intérieure. «Les gens peuvent y recevoir leur famille à leur aise», note M. Poirier. Là aussi, le design est épuré, lumineux, avec un dosseret de céramique dans les tons de sable, un grand îlot avec plaque de cuisson et une table pour accueillir les invités. La déco de l’endroit est d’ailleurs représentative du style adopté dans les logements. 

Ode aux voyages 

Juste derrière, une salle pour enfants, joliment décorée avec un tipi et une murale ornée d’estampes de voyage, à l’image de la thématique de l’endroit. Au fond de l’espace Bistro, qui servira à la fois de comptoir déjeuner et de bar pour des événements en soirée, on trouve une large fresque de carte du monde, dans les tons sépias.

«Le thème des voyages a été retenu après consultation avec des citoyens et des futurs résidants. Il semblerait que les gens du coin sont de grands voyageurs», explique Marc Poirier. 

L’endroit possède aussi un gym, une piscine, un cinéma-maison, un simulateur de golf, des tables de billard, une bibliothèque… Selon le directeur général, le projet se démarque aussi par l’attention portée au confort des locataires des unités de soins, qui bénéficieront d’une cour extérieure sécurisée avec un jardin communautaire.

Un travail d’équipe

Chartwell a fait parler d’elle ces dernières années pour sa méthode particulière de consultation dans les quartiers où elle s’installe. Tout comme à Charlesbourg, où un autre complexe est en construction, les commentaires des citoyens de Cap-Rouge ont été pris en considération dans le projet final.

L’Envol a été réalisé par EMD-Batimo, avec la firme Bisson et associés et neuf architectes. Le promoteur a mené l’étude sur l’impact de l’aménagement du projet avec la Ville de Québec et l’Université Laval. «Cette démarche innovante s’inscrit dans notre ambition de collaboration citoyenne volontaire pour la création d’environnements sains et sécuritaires. Nous souhaitons faire les choses autrement», a expliqué Francis Charron, président de Batimo et vice-président d’EMD Construction, lors de l’inauguration.