Le Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy (chemin Sainte-Foy, arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge)

Tour d'horizon des Maisons du Patrimoine de Québec

La Ville de Québec possède un réseau de maisons anciennes transformées en lieux d'exposition et de médiation. Composant un joli échantillon de styles architecturaux qui ont modelé le visage de la capitale, ces lieux mettent le patrimoine, l'environnement, les sciences et les arts visuels en valeur.
<p>La Maison des Jésuites de Sillery (chemin du Foulon, arrondissement de Sainte-Foy-Sillery)</p>
<p>La Maison Hamel-Bruneau</p>
Le réseau des Maisons du patrimoine est né en 2005 et est composé de la Maison Girardin (Beauport), de la Maison Éphraïm-Bédard (Charlesbourg), du Moulin des Jésuites (Charlesbourg), de la Maison Dorion-Coulombe (La Cité-Limoilou), de la Maison O'Neill (des Rivières), du Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy, de la Maison Léon-Provancher (Cap-Rouge), ainsi que de la Maison des Jésuites de Sillery, de la Maison Hamel-Bruneau et de la Villa Bagatelle. L'îlot des Palais, qui a ouvert ses portes le 3 juillet rue Vallière dans La Cité-Limoilou, est venu allonger la liste.
Des expositions permanentes, qui s'intéressent à l'histoire des maisons, de leur quartier et de leurs habitants ainsi que des expositions temporaires égaient les lieux. «On voulait que ce soit vivant, audacieux. Mettre de l'art actuel dans des lieux patrimoniaux, c'est un type de muséographie qui nous plaît bien», indique Annie Blouin, conseillère à la mise en valeur du patrimoine à la Ville. Simon Beaudry aborde, par exemple, le concept de l'identité nationale dans ses oeuvres d'art actuel à la Maison Hamel-Bruneau jusqu'au 31 août.
Des ateliers allant de la fabrication du pain à la création de fleurs en argile, de nombreux circuits patrimoniaux interactifs accompagnés parfois d'un guide-interprète, d'un audioguide ou à faire avec un GPS ou un iPad mini à la main sont aussi au menu.
En plus d'être de beaux exemples d'architecture d'inspiration française, de maison québécoise ou de cottage anglais (entre autres), les Maisons du patrimoine sont entourées de jardins qui s'harmonisent à leur style, et où il fait bon flâner et pique-niquer. L'été est donc tout indiqué pour profiter de ces lieux.
Toute l'information sur les activités et l'histoire des maisons : www.maisonsdupatrimoine.com