Le plancher texturé Edge couleur Inox de Preverco

Tendances planchers: le sol s'éclaircit

En 2016, les planchers de bois ont moins de lustre, plus de texture et se font plus clairs. L'objectif? Que l'usure et la poussière passent inaperçues.
«Les gens recherchent des produits qui nécessitent très peu d'entretien», explique Étienne Chabot, vice-président marketing chez Preverco, manufacturier de planchers de Saint-Augustin-de-Desmaures. Il revient tout juste de Las Vegas où se tenait «le plus gros salon de couvre-plancher au monde», The International Surface Event. La tendance texturée se confirme et se démocratise, a-t-il pu constater là-bas.
Depuis quelques années déjà, Preverco a mis sur le marché ce type de produits, une nouvelle ligne de planchers baptisée Edge dont la texture est perpendiculaire au grain du bois, donnant une apparence de bois vieilli. Sur l'ensemble des lattes, on trouve des marques d'usure variées, des irrégularités et des traces de scie réparties aléatoirement.
Résultat éclectique
Étienne Chabot rapporte que ce type de surface au look un peu plus champêtre et rustique est de plus en plus installé dans un décor très contemporain, très moderne, pour un résultat éclectique.
<p>Plancher en hêtre de couleur Costa de la nouvelle série Atlantis de Lauzon dont la texture ondulées accentue et donne vie au grain du bois. </p>
Même son de cloche chez le fabricant de planchers Lauzon, établi à Papineauville en Outaouais. «Fini le plancher de bois franc impeccable et lustré!» tranche la chef des communications Priscilla Bergeron.
D'où la nouvelle gamme Atlantis signée Lauzon au fini mat, combinée à des variations de tons et à un relief délicat. La texture de ces nouveaux planchers veut recréer «le visage changeant des plages de sable balayées par le vent» en s'estompant ou en s'accentuant selon l'éclairage de la pièce. Un produit offert en teintes de brun ou en couleurs claires comme le crème et le blond.
Éclaircir
Toujours pour minimiser l'entretien, les consommateurs se tournent de plus en plus vers les couleurs très pâles, très naturelles sur lesquelles la poussière et les saletés se confondent, remarque par ailleurs le vice-président marketing chez Preverco. «Les gens se sont tannés des teintes très foncées, comme le chocolat, excepté pour des essences comme le noyer», note-t-il.