Plancher en noyer américain, collection nature de Planchers Mercier

Tendances 2019: naturel et chaleureux

Pour s’inspirer en ce début d’année, Le Soleil propose un survol des tendances à surveiller côté déco et matériaux. En 2019, place au confort, à la nature... et à une certaine sobriété.

MATÉRIAUX

Matériau noble par excellence, le bois demeure très prisé des Québécois. S’il est toujours fort en demande, on remarque un retour vers des teintes très naturelles, avec du bois d’apparence «nu», signale Lyne Jacques, de Pelletier Déco Surfaces.

Gérante de la succursale de Lévis, Mme Jacques donne en exemple la collection nature de planchers Mercier, dont la procédure pour traiter le bois conserve la teinte naturelle de l’essence, contrairement au verni habituel qui le fait jaunir. «On note que les couleurs foncées sont moins présentes, par exemple l’acajou, le noyer foncé ou la teinte brun chocolat», signale Mme Jacques. Ensuite, tout dépend si on préfère un bois plus nervuré, tel le chêne blanc, ou plus uniforme, tel l’érable. «On note aussi que les planches [de bois] ont tendance à être plus larges et plus longues. L’installation en chevrons est aussi intéressante.»

Du côté de la céramique, les grands — voire très grands — formats sont privilégiés. On recherche notamment un «effet rustique», voire artisanal, par les choix de couleurs, de textures et de finis. Par exemple, certaines céramiques imitent de façon surprenante le bois, chauffé ou blanchi. «On constate aussi le retour du terrazo», qui avait été délaissé par les Québécois, indique Lyne Jacques. On trouve de la céramique qui imite le terrazo et qui revient généralement moins cher que l’original, signale-t-elle. 

La céramique est aussi le matériau par excellence pour en faire un plancher chauffant : «en fait, on peut mettre un plancher chauffant sous à peu près tous les types de planchers, mais c’est la céramique qui est la plus conductrice de chaleur».

Pour ajouter de la couleur et de la chaleur, le tapis n’est pas à négliger. Mme Jacques note l’intérêt des tapis coupés en morceaux, qu’on peut assembler selon nos goûts et modifier en tout ou en partie quand bon nous semble. «Il y a un bout qui est taché? On change seulement un morceau au lieu de devoir changer le tapis au complet.» Pratique.

Céramique effet bois blanchi, collection Cottage de Céragrès
Plancher en chêne blanc, collection nature de Planchers Mercier
Céramique effet marbre aux finis variés, collection White Experience de Céragrès
Tapis Flor, assemblage de plusieurs morceaux

DÉCO

Designer et propriétaire de la galerie-boutique Un fauteuil pour deux, Nancy Ricard a du flair pour dénicher des meubles et accessoires uniques qui tomberont dans l’oeil de futurs acheteurs. Chaque année, elle assiste à quatre ou cinq salons de design, principalement en Europe, en quête de coups de cœur qu’elle ramènera à Québec.

L’un de ces coups de cœur récent est un canapé aux formes arrondies de la designer parisienne Kelli Ellis, en velours rose pâle avec une base couleur chrome. «Il fait ultra féminin. On remarque d’ailleurs que les couleurs pastel, le turquoise, le bleu pâle sont très présents, tout comme le velours», signale Mme Ricard.

La designer note que le mobilier se fait «de plus en plus chaleureux» en étant un peu moins contemporain. En plus du velours, on voit davantage de mélanges de cuir et de tissu ou encore une préférence pour le nubuck, moins froid. Les motifs à chevrons ont aussi la cote, tant au plancher que sur les tissus.

«Le doré revient, tout comme les tons brossés et le noir mat. On voit moins de stainless», indique aussi Mme Ricard à propos du mobilier et des accessoires, notamment les luminaires qui en imposent par leur taille.

La propriétaire d’Un fauteuil pour deux affectionne également les papiers peints et note que les textures et les couleurs s’éclatent, que ce soit avec une image surdimensionnée qui crée un effet murale, ou encore des revêtements rembourrés qui composent un surprenant relief tout en favorisant l’insonorisation d’une pièce.

L’habillage des fenêtres est aussi non négligeable non seulement pour rehausser son décor, mais aussi pour insonoriser son espace. Mme Ricard a un faible pour les tentures «qui cassent au sol», soit avec deux ou trois pouces de tissu supplémentaires. 

Du côté de la literie, «j’aime jouer avec beaucoup de coussins, ajouter un jeté pour créer du mouvement et rendre l’ensemble chaleureux», mentionne la designer. «Les coussins, c’est intéressant à travailler pour ajouter des motifs ou des couleurs plus flyées.» 

LIRE AUSSI : Tendances 2019: confort et sobriété (architecture et couleurs)

Canapé et fauteuil aux formes arrondies de la designer Kelli Ellis, avec base couleur chrome. Table en marbre et velours.
Papier peint Talamone Portofino d’Élitis, avec image surdimensionnée qui crée un effet murale
Un décor qui rassemble divers finis et métaux : mobilier Oly agençant le blanc et les tons brossés, imposant luminaire en acrylique, table en stainless qui rappelle des galets... et «buste» de mouton pour ajouter un petit côté ludique à l’ensemble.
Revêtement mural Peace Wood d’Élitis, dont le relief rappelle le bois