Tendances 2018: Luminaires colorés et à la carte

Avec son œil de designer, Rebecca-Laëla Dubé voit poindre de la couleur dans le monde des luminaires. Ou plutôt un choix de couleurs et d’agencements, alors que certaines lampes sont assemblées sur mesure.

Elle pense à des compagnies québécoises comme Tungstène Éclairage Créatif (Granby) ou à Luminaire Authentik (West Brome) qui permettent de créer des modèles personnalisés. «On choisit autant la couleur extérieure qu’intérieure, le type de corde, la quincaillerie.» Pourquoi pas un intérieur en laiton brossé et un abat-jour orangé ou turquoise très pâle? «Ça devient un objet déco en soi, notre punch de couleur dans une cuisine, par exemple.»

Les luminaires de ces compagnies artisanales ont un look «assez vintage» et gagnent en intérêt avec une teinte tonique, selon elle.

Les gens aiment avoir des choses uniques et sont prêts à investir, constate pour sa part Chantal Auger, directrice pour Décoration Lamontagne. «C’est comme acheter un tableau, une œuvre d’art.» La suspension au-dessus d’une table à manger doit être la plus importante de la demeure, estime la designer. Un luminaire bien choisi peut aussi être «majestueux» dans un hall ou un escalier.