Dans Steph bricole, les étapes à suivre sont toujours là, photos à l'appui.

Stéphanie Lévesque lance un guide de rénovation pour les filles

C'est comme un livre de recettes, mais pour le bricolage. L'auteure apparaît tout sourire sur la couverture. Les ingrédients sont devenus des outils, mais les étapes à suivre sont toujours là, photos à l'appui. Vivant et coloré, ce «guide de rénovation pour les filles» convient à la table de chevet, même s'il démystifie la pose d'une tablette et dédramatise l'installation d'un gradateur.
Dans <em>Steph bricole</em>, les étapes à suivre sont toujours là, photos à l'appui.
Son auteure, Stéphanie Lévesque, on la veut toutes comme amie. Elle s'est donné pour mission de rendre les femmes autonomes et de leur donner confiance en elles-mêmes. Comment? En leur expliquant la marche à suivre pour l'exécution de travaux manuels auxquels personne n'échappe un jour ou l'autre dans une vie.
Installer une tablette, suspendre un luminaire, poser de la céramique, remplacer le joint de silicone autour de la baignoire, décaper un meuble, peindre de la mélamine, réparer un trou dans un mur de gypse: ce genre de tâches finit TOUJOURS par nous tomber dessus. Oui, on peut demander au chéri ou à l'ami. Oui, on peut embaucher un homme à tout faire. Mais le faire soi-même, c'est aussi envisageable. Foi de Stéphanie Lévesque, la perceuse qui prend la poussière dans le fond du débarras pourrait devenir votre grande alliée à la maison.
Elle signe aux éditions Les Intouchables le guide Steph bricole. Ébéniste de métier, Stéphanie Lévesque, 38 ans, prend les femmes par la main. Elle leur suggère les outils de base à se procurer, elle leur présente «ces outils qui font peur» (perceuse, scie sauteuse, scie à onglet, sableuse) et elle y va de toutes ces actions qui, d'emblée, semblent aussi infaisables que de conduire une auto manuelle ou de réussir une pâte feuilletée. Fixez. Réparez. Carrelez. Illuminez. Transformez. Sécurisez.
Selon Steph, remplacer un carreau de céramique brisé se fait en 10 étapes, en comptant la cinquième (insérez le carreau de remplacement) et la huitième (respecter le temps de séchage). La courte introduction, la description du travail, les cinq photos et les conseils de l'auteure sont rassemblés sur deux pages aérées et invitantes.
Originaire de Rimouski, fille d'un papa qui l'a initiée au bricolage, Stéphanie Lévesque a commencé un baccalauréat en anthropologie à l'Université Laval. Elle jonglait avec un projet de maîtrise, quand elle a décidé d'écouter son coeur et de s'inscrire à un diplôme d'études professionnelles en ébénisterie. On dirait qu'elle a été bien inspirée. Elle a gagné le concours Chapeau, les filles!, en 1999-2000, qui récompense les femmes dans des métiers non traditionnels.
Puis elle s'est distinguée de toutes les manières en ébénisterie. «J'aime enseigner», résume-t-elle. Elle a été suppléante à l'École des métiers du meuble, à Montréal. Depuis 2011, elle offre des ateliers aux femmes envers lesquelles elle ressent «plein de compassion».
Elle collabore au magazine d'ébénisterie de TVA Publications, Rénovation-Bricolage. Elle rêve de publier une suite à son premier guide. Elle aimerait offrir aux femmes «une poche» en cuir recyclé pour leurs outils. Elle rejette le rose et les fleurs, mais insiste sur l'importance de garder sa féminité. Et elle confie qu'elle a «été approchée» pour des émissions de télé. «Si ça arrive, je veux une équipe, laisse-t-elle tomber. Car je ne sais pas tout faire.»
Le guide de rénovation pour les filles sera en librairie mercredi le 16 mai.