La vitrine de Softi se fait résolument rétro ces temps-ci, en accord avec la mode mid-century modern. On y trouve des tabourets industriels aux couleurs vives (96 $ à 116 $), des chaises Eames modernes (126 $ à 138 $), et une table tulipe (1100 $).

Softi: au-delà de la laine

Un vent de printemps souffle sur la boutique Softi, dans Limoilou. Dans la vitrine du commerce de laine tenu par Sophie Côté se profilent des meubles et des tabourets au look rétro et aux couleurs vitaminées. N'ayez crainte : l'artiste ne range pas ses balles de laine et ses aiguilles à tricoter, mais a décidé de donner un nouveau virage déco à son atelier-boutique.
<p>Sophie Côté, de la boutique Softi</p>
<p>Chaise berçante turquoise (65 $) et table d'appoint à hauteur ajustable (380 $)</p>
«Au départ, je faisais seulement de la décoration en laine, des tapis, des abat-jour, des couvertures. Je ne savais pas ce que ça allait prendre comme tournant, mais ça a vraiment explosé», constate Sophie Côté. Or, le local qu'elle occupe depuis bientôt quatre ans lui semblait de plus en plus propice à un nouveau développement. «Je trouvais que juste la laine, ce n'était pas assez. Ça marche bien, mais il fallait diversifier», poursuit-elle.
Avec son frère designer, elle a ainsi choisi de faire de la place dans sa boutique-atelier pour une salle de montre où les meubles signature côtoient les petites trouvailles de décoration amusantes et tendance. «Il y aura de tout pour la maison», précise la trentenaire.
Elle pense que cette nouvelle offre correspond à un besoin et, surtout, à un désir des gens qui fréquentent de plus en plus les commerces de proximité. «Dans tous les quartiers qui roulent, comme ici, il y a des boutiques comme ça qui fonctionnent bien», pense l'énergique artiste, qui exploite son local dans l'immeuble où a grandi Alfred Pellan.
D'autres nouveautés
L'esprit de Sophie Côté fourmille d'idées. Si la nouvelle vocation déco prend son envol dès maintenant, elle songe aussi à d'autres rénovations : son atelier, où elle apprend aux curieux à tricoter, gardera son espace cocon à l'arrière de la boutique, alors qu'elle souhaiterait aménager une mezzanine au-dessus consacrée à la laine, son premier amour.
Pour l'instant, les étals d'écheveaux colorés, faits de fibres naturelles, sont toujours bien présents, mais se mêlent aux produits de la compagnie torontoise Umbra, à la fois ludiques et abordables. D'autres compagnies s'ajouteront au fur et à mesure des arrivages, précise Sophie Côté.
Elle voue aussi toujours une affection particulière aux textiles et aux artisans d'ici, si bien que napperons, linges à vaisselle, housses de coussin, bijoux et autres petits objets finement travaillés par des mains locales se fraient une place importante.
Quant aux meubles offerts, ils évolueront au fil des coups de coeur de la propriétaire. «Comme c'est un principe de salle de montre, les gens commandent à travers moi, et j'assure la livraison quelques semaines plus tard», explique-t-elle. Les populaires tabourets métalliques, par exemple, peuvent être commandés en d'autres couleurs que le jaune et le turquoise présentés en vitrine ces jours-ci.
Éventuellement, Sophie Côté espère pouvoir vendre des meubles de bois recyclés. La matière est déjà achetée, il suffit maintenant de lui trouver une nouvelle vie... comme à tous ces bouts de laine que l'artiste continuera de manier, au gré des commandes et de sa créativité intarissable.
Information : Softi, 581, 3e Avenue, Limoilou, softitapis.com