Une table de Création entre l'arbre et l'écorce

Salon des artisans de Québec: succomber à la poterie, à l’ébénisterie et au tissage

Le Salon des artisans de Québec poursuit sa lancée au Centre de foires d’Expocité jusqu’au 10 décembre. Quelque 220 exposants sont installés depuis le 1er décembre pour présenter leurs créations uniques. Le Soleil y a fait un tour et partage ses découvertes.

Création entre l’arbre et l’écorce

L’artiste-ébéniste de Québec Serge Langlois présente pour la première fois au Salon des artisans ses tables et produits du bois. Frêne, noyer, chêne, érable, mélèze, peuplier, bouleau, pin, les essences qu’il utilise sont nord-américaines. «À mon avis, il n’y a pas de mauvais bois.» Il façonne ses tables, ses comptoirs et ses îlots à même des arbres recyclés, trouvés auprès de son réseau de contacts et d’émondeurs. Ancien chef cuisinier, il s’est fait la main en réparant, reproduisant et restaurant des antiquités, lui qui vient d’une famille d’antiquaires et d’encanteurs. «Je suis rendu dans une autre vague», confie celui qui crée à temps plein des meubles de bois sur mesure «au goût du jour». Sur rendez-vous, il est possible de le rencontrer à son atelier du boulevard Sainte-Anne, à Beauport. Des clients, France et Marco Desrochers, se sont joints à l’aventure de Création entre l’arbre et l’écorce et ont bonifié l’offre avec des luminaires en bois flotté. Kiosque 501. Info : creationentrelarbreetlecorce.com

-----

Un cuiseur à riz fleuri, créé à quatre mains par Réjean Côtes et Martine Morin.

Poterie Hatley et Martine Morin décoration sur poterie

Réjean Côtes tourne, Martine Morin fait de la décoration sur poterie. Tous deux collaborent et offrent le fruit de leur travail au Salon des artisans. Des cuiseurs à riz, des bols, des tasses, des vases se déclinent plus sobrement, dans les couleurs de terre, ou encore ornés de fleurs, le motif préféré de Martine Morin. Toute la production est faite au four à bois par Réjean Côtes, qui a son atelier dans le Canton de Hatley, en Estrie. Les produits vont au micro-ondes et au lave-vaisselle et leurs prix débutent à 20 $. Kiosque 306. Info : poteriehatley.com et facebook.com/pg/poteriesa4mains.

-----

Une goutte ornement signée Nathaga

Nathaga

La douceur et la délicatesse se sont installées au kiosque de Nathaga. La céramiste Nathalie Gagné a façonné des gouttes qui peuvent servir d’ornements pour le sapin, être suspendues devant une fenêtre ou dans une descente d’escalier. «Je m’inspire de l’hiver et de ses transformations», explique la jeune artiste qui joue avec les textures du gel et du dégel. Elle propose aussi aux visiteurs du Salon des photophores, de jolies veilleuses conçues par moulage, ainsi que des assiettes faites par calibrage, une ancienne technique qui compresse l’argile à l’aide d’un bras mécanique. Native des Cantons-de-l’Est, Nathalie Gagné est installée à Québec depuis ses études à la Maison des métiers d’art. Diplômée en 2015, elle a ensuite peaufiné sa technique grâce au programme L’Écloserie – Incubateur d’entreprise. Kiosque 406. Info : nathagaceramiste.com

-----

Les linges à vaisselle aux couleurs variées d'Art-Tisse Rita René

Art’Tisse Rita René

Il faut avoir déjà utilisé un linge tissé maison pour connaître sa valeur ajoutée. Rita René vend les siens au Salon des artisans de Québec depuis 11 ans. Son inventaire compte aussi nappes, napperons, serviettes à main et catalognes, qui lui demandent une semaine seulement pour monter son métier à tisser. Ses lavettes sont si prisées qu’elle en a manqué l’an dernier. Rita René travaille le coton, le polyester, l’acrylique. «Tout est lavable et séchable à la machine.» Ses prix débutent à 10 $ et vont jusqu’à 185 $. Kiosque 200.

Info : salondesartisans.com
Entrée et stationnement gratuits. Samedi et dimanche de 10h à 17h.

***

La céramiste Nathalie Gagné

SIX EXPOSANTS SALUÉS

Le Salon des artisans et des métiers d’art de Québec a remis ses prix aux exposants qui se sont le plus démarqués depuis le 1er décembre. La joaillère Sara-Maud Leblanc a mérité la Bourse de la relève en métiers d’art. Karla Morales Rios, de la petite entreprise Ampara, a reçu le Prix Desjardins en métiers d’art pour ses foulards, ses mitaines et ses accessoires tricotés avec de la laine d’alpaga fine de Bolivie. Carole Bourgault, de Toque & Tablier, a obtenu le Prix Desjardins agroalimentaire.

Le public a décerné ses coups de coeur à la céramiste Nathalie Gagné (relève), à Réjean Côtes et à Martine Morin, de Poterie Hatley (métiers d’art), et à Alex Martin, de Méchant Mix (agroalimentaire).  Michèle LaFerrière