Actifs sur la Toile depuis près d'un an, Francis Bédard (à droite) et son collaborateur Joé Lemelin ont décidé d'ouvrir une nouvelle boutique spécialisée dans la vente de meubles mid-century modern. A/2 déniche des pièces en manque d'amour, leur redonne leur lustre d'antan et les revend.

Saint-Roch: une boutique de meubles à la Mad Men

Une nouvelle boutique spécialisée dans la vente de meubles mid-century modern verra le jour dans le quartier Saint-Roch de Québec, cet hiver. Actifs sur la Toile depuis près d'un an, le propriétaire Francis Bédard et son collaborateur Joé Lemelin auront pignon sur rue, au mieux, à la fin janvier.
<p>La boutique A/2 sera située au 41, rue Saint-Vallier Est. </p>
La boutique A/2 sera située au 41,rue Saint-Vallier Est. A/2 pour «antiquité» et «deuxième vie». La fraction évoque aussi le demi-siècle, un clin d'oeil au style mid-century, explique M. Bédard. Un nom tout calculé.
Le style mid-century décrit habituellement les meubles produits autour de la moitié du siècle dernier. On les reconnaît à leurs lignes droites et à leurs matériaux naturels, comme le bois. La télésérie Mad Men a en d'ailleurs repopularisé le style.
Après quelques tergiversations, M. Bédard, ancien employé des communications Web formé en administration, a décidé de plonger dans le mobilier rétro. «C'est une passion qui a débordé! Je pense qu'il y a de la place à Québec : ça décolle», avance-t-il.
A/2 déniche des pièces mid-century en manque d'amour. Leur redonne leur lustre d'antan et les revend par la suite. «C'est souvent le jour et la nuit. Ces pièces ont été laissées telles quelles depuis plusieurs années. Avec la restauration, les couleurs sont fabuleuses, les lignes faciles à intégrer dans des décors plus éclectiques», affirme M. Bédard.
L'entreprise restera dans le même créneau. A/2 fonctionnait depuis ses débuts par l'intermédiaire de la vente sur Kijiji et Facebook.«Avec Article 721 et Si les objets pouvaient parler, le volet "objets" est bien couvert. On va rester dans les meubles de teck et de noyer», ajoute le passionné de mobilier vintage.
«L'idée c'est d'avoir un plancher pour que les gens puissent venir voir les meubles de manière plus régulière. C'est une tendance assez forte, le mid-century, et on veut rester dans cette tendance-là pour le moment», soutient M. Bédard.