La collection d'outils de Michel Benoît compte 60 000 pièces témoignant de diverses époques.

Saint-Rémi-de-Tingwick: pour les férus d'outils anciens

À 13 ans, Michel Benoît trouve un tomahawk en travaillant sur la terre paternelle. Cinquante ans plus tard, il partage sa passion pour les outils anciens avec le public. Sa collection, «l'une des plus imposantes au Canada», s'élève à 60 000 pièces. Il en expose 8000 en rotation au Musée de Saint-Rémi-de-Tingwick, à 1 heure 45 de route de Québec.
Dans ce petit village de 450 âmes, Michel Benoît a installé son musée dans une ancienne école. Lui-même guide, il propose des visites commentées d'environ deux heures, à travers ses artéfacts. Ses outils datent, dit-il, de 1500 ans avant Jésus-Christ jusqu'à 1940.
«On se spécialise dans l'outil manuel. Il y en a en pierre, en bronze», indique le propriétaire du musée, joint au téléphone. Sa pièce la plus ancienne est une hache de pierre avec un os, obtenu d'un collectionneur de Montréal.
Certains fonctionnent à pédale, beaucoup proviennent de Roxton Pond en Montérégie, où l'usine Stanley a cumulé 125 ans de fabrication manufacturière d'outils.
Michel Benoît souligne que sa collection raconte l'histoire de 82 métiers.
• Information : www.museedoutilsanciens.com
• Site web: www.rocklabbe.com