La salle des Promotions du Séminaire de Québec est située dans le pavillon Camille-Roy, dont la construction a débuté en 1854. Aujourd'hui, soit 160 ans plus tard, la salle ouvre ses portes à qui le veut pour un banquet, une conférence, un spectacle.

Renaissance de la salle des promotions du Séminaire de Québec

La salle des Promotions du Séminaire de Québec - là où, jadis, se tenaient les cérémonies officielles de la vie universitaire - arbore un nouveau visage grâce aux bons soins de la firme d'architectes Delort et Brochu.
<p>Le garde-corps en verre sécurisant la mezzanine laisse circuler la lumière traversante des lieux et laisse intact cet effet d'ouverture que l'on ressent en pénétrant dans cet espace.</p>
<p>La réfection des moulures a été une étape majeure du projet.</p>
D'une salle vétuste, sous-utilisée en raison du piteux état de la scène et des sièges fixes qui s'y trouvaient, on est passé à un espace épuré, sorte de sanctuaire insoupçonné, baigné de blanc et de lumière, où la modernité discrète souligne l'architecture d'antan.
La réfection des moulures a été une étape majeure du projet. À une certaine époque, les moulures étaient colorées. Aujourd'hui, le blanc domine pour qu'elles «s'expriment par leurs jeux d'ombres et de mouvements», indique l'architecte Jean Brochu.
La salle est désormais équipée des dernières technologies : écran rétractable, projecteur, système audio, Wi-Fi, etc. Tous ces éléments modernes sont intégrés dans des boîtes de bois pâle et ont été «déposés dans l'espace sans entrer en conflit avec les moulures», souligne-t-il.
Le garde-corps en verre sécurisant la mezzanine laisse circuler la lumière traversante des lieux et laisse intact cet effet d'ouverture que l'on ressent en pénétrant dans cet espace. «On a voulu laisser l'origine parler... et rester humble», dit Jean Brochu.
La température de la salle est désormais contrôlée par géothermie. Un sacré défi pour de vieux murs! «Un enduit pare-vapeur a été appliqué à l'intérieur pour éviter le mouvement de l'humidité à travers les murs de maçonnerie pour ne pas que la pierre soit altérée», explique l'architecte.
Les conduits de ventilation que nécessite une telle installation passent dans le plancher de la mezzanine qui, pour la bonne cause, a été épaissi.
La salle des Promotions du Séminaire de Québec est située dans le pavillon Camille-Roy, dont la construction a débuté en 1854. C'est à l'architecte Georges-Émile Tanguay - père de l'hôtel de ville - que l'on doit son décor. Aujourd'hui, soit 160 ans plus tard, la salle ouvre ses portes à qui le veut pour un banquet, une conférence, un spectacle.