Récupérer le bois de grange: tendance et caractère

Aujourd'hui, la plupart des granges canadiennes, ces immenses bâtiments de bois, sont de moins en moins utilisées. Elles sont laissées à l'abandon et s'écroulent tranquillement. À une époque, elles étaient même brûlées par leur propriétaire pour qu'il n'ait plus à payer les taxes foncières. Mais des fins finauds de la déco et du design leur offrent une nouvelle vie.
Le bois de grange, mur à mur, du sol au plafond.
L'attrait pour le bois de grange est grandissant. Même les Européens, réputés pour leur bon goût en déco, se sont laissés séduire par le bois canadien vieilli au gré des hivers. Depuis près de 10 ans, l'entreprise belge Atmosphère & Bois importe du bois de granges canadiennes et américaines pour embellir jardins et intérieurs européens. Philippe Auboyneau, le propriétaire, a commencé à valoriser ce bois en utilisant les planches retravaillées pour construire des maisonnettes de jardin. Puis les planches sont venues orner les murs du salon, de la cuisine, des chambres. L'entreprise construit même du mobilier à partir de ce bois : tables, divans, etc. Et c'est très populaire!
Ici aussi, le bois de grange retrouve ses lettres de noblesse. L'esthétique plaît beaucoup, ainsi que l'aspect recyclage de patrimoine. L'entreprise Bois antique Veser Inc., de Brossard, fait dans cette veine depuis huit ans, et les affaires marchent de plus en plus. Ralf Veser et son équipe récupèrent le bois de bâtiments historiques - planches, poutres, etc. -, usinent les morceaux un à un et en font des planchers, des murs, des meubles. Mais il est possible d'acheter le bois planche par planche; il en coûte alors de 5 à 12 $ le pied carré, selon les morceaux. Des entrepreneurs, mais aussi des particuliers, s'approvisionnent chez Veser et font de petits miracles avec ce vieux bois.
Bois âgé d'environ 150 ans
L'avantage du bois de grange, c'est d'abord son aspect. Souvent grisé, usé, avec une patine qui a une histoire, le fini qu'il offre est unique. Impossible de recréer ce côté vieillot (ce bois est âgé d'environ 150 ans) avec du bois plus neuf. Les nuances de couleurs peuvent être impressionnantes. Battues par différents vents et intempéries, les quatre façades d'une même grange peuvent présenter des planches teintées et usées différemment; les textures seront donc changeantes. Autre point positif d'un tel bois : il est si vieux qu'il ne contient plus de sève. Par conséquent, plus aucun insecte ne sera tenté de s'y loger, et c'est un bois qui ne bougera plus.
Pour les plus bricoleurs, il est possible de se procurer du bois de grange à l'état brut aux Matériauthèques. Les propriétaires, Berthier Guay et Danielle Pelletier, ont deux ateliers, un en Beauce, l'autre du côté de Montmagny. Les amateurs de maisons anciennes y voient une source de matériaux de rénovation. Pour d'autres, ainsi que pour les designers et les architectes, ce bois est prisé pour son cachet authentique et son caractère. Pour acheter du bois aux Matériauthèques, il faut d'abord appeler les propriétaires, expliquer vos besoins, et un rendez-vous sera fixé. Le bois de grange est vendu 2,50 $ le pied carré (il n'est pas retravaillé), alors que les prix peuvent varier pour les morceaux plus imposants : portes, poutres, etc.
Pour vous procurer des meubles en bois de grange (le plus souvent américain), vous pouvez aller chez Cabane, à Québec. Buffets, bibliothèques, bureaux, tables sont offerts en magasin. Il est aussi possible de commander des meubles sur mesure.
Pour trouver du bois de grange
Atmosphère & Bois
The Wood Source
(fournisseur ontarien de Atmosphère & Bois auprès duquel il est aussi possible de s'approvisionner)
Bois antique Veser Inc.
Les Matériauthèques
Cabane Collection
355, rue du Marais