Les thermostats qui font l'objet d'un rappel peuvent surchauffer, émettre de la fumée et endommager le mur.

Rappel de thermostats

Santé Canada invite la population à «prendre très au sérieux» le rappel des thermostats électroniques des marques Garrison, Maison, Noma, Rona et UMP, dont les numéros de modèle sont HTM211, HTM311, HTM511, HTM611 et HTM621. Ils peuvent surchauffer et causer des incendies.
Certains de ces numéros de modèle peuvent se terminer par une lettre (HTM211A, par exemple). Ces thermostats, programmables ou non, font aussi partie du rappel. Cette lettre indique une légère modification apportée au produit, la taille de l'écran, par exemple, ou la couleur.
Les thermostats qui font l'objet d'un rappel peuvent surchauffer, émettre de la fumée, endommager le mur. Qu'ils soient en fonction ou en état de veille, ils représentent un risque d'incendie, a martelé Domenico Sarro, inspecteur à la Direction générale des opérations réglementaires et des régions, pour Santé Canada. Entre le 20 juin 2011 et le 2 février 2017, Santé Canada a reçu 51 rapports d'incendie relatifs à l'utilisation de ces produits. Personne n'a été blessé.
Ils ont été fabriqués en Chine et importés par la compagnie canadienne UPM Marketing, qui n'est plus en affaires. 
Que faire alors? Repérez sur le site canadiensensante.gc.ca tous les rappels de thermostat. Il y en a eu plusieurs, étalés sur quelques années. Faites le tour de toutes les pièces de votre logis pour vérifier si vos thermostats font partie des listes. «Ouvrez la petite porte ou le couvercle, recommande l'inspecteur. Dévissez au besoin les vis qui tiennent le thermostat au mur.» Si vos thermostats sont rappelés, faites appel à un électricien pour qu'il les enlève le plus rapidement possible. Retournez-les au détaillant qui vous les a vendus, si vous le connaissez. Achetez-en de nouveaux et faites-les installer par votre électricien.
Entre le 20 juin 2011 et le 2 février 2017, Santé Canada a reçu 51 rapports d'incendie relatifs à l'utilisation de ces thermostats défectueux.
La prudence est de mise, insiste Domenico Sarro, qui est bien conscient des inconvénients et des dépenses auxquels les consommateurs devront faire face.
Les thermostats des marques Honeywell et White Rodgers ont été rappelés par le passé, 240 000 pour le premier et 400 000 pour le second. M. Sarro n'est pas en mesure de dire combien de thermostats sont touchés par le nouveau rappel. «Plusieurs centaines de milliers au Canada», estime-t-il.
Les anciens rappels et les plus récents sont accessibles sur le site canadiensensante.gc.ca. Les consommateurs peuvent aussi s'informer en téléphonant au 1 800-ocanada. Domenico Sarro les invite aussi à remplir un rapport d'incident en ligne, s'il y a lieu.