Le loft virtuel de New York

Projet City Lofts à Expo Habitat: passez donc aux salons!

Parmi les 300 kiosques de la récente Expo Habitat apparaissaient, au détour d’un chemin, quatre salons aux styles originaux bien campés. À l’arrière-plan, des toiles géantes montraient le décor de lofts «virtuels» situés dans quatre grandes villes du monde. Un sympathique et ambitieux projet de déco mené par des élèves du Centre de formation professionnelle Marie-Rollet, à Québec.

Cette initiative baptisée «City Lofts» a permis à 16 jeunes de concevoir un décor en vue d’un véritable événement d’envergure. Une manière d’offrir une sorte d’avant-goût du métier qui les attend peut-être.

«Cette année, l’espace présentait des lofts urbains aménagés pour des artistes [des personnages fictifs] aux personnalités bien identifiées. Pourquoi des artistes? Simplement pour rappeler aux visiteurs qu’historiquement, ce sont eux qui ont les premiers occupé ces lieux si particuliers dans nos villes», explique Raymond Racicot, designer et enseignant au département de décoration intérieure et présentation visuelle du CFP Marie-Rollet.

«Nous avons choisi de les situer dans des villes emblématiques de la culture : Londres, New York, Paris et Québec. Ces grands lofts furent aménagés de façon virtuelle. Nous présentions sur place une section réelle de chacun des projets, la pièce retenue étant l’espace salon. De grands meubles de rangement ont ainsi été conçus par nos élèves, que des partenaires ont accepté de réaliser en vrai pour être présentés sur place», ajoute-t-il

Le public a eu l’occasion de voter pour son coup de cœur parmi les quatre décors proposés. Plus de 13 000 des quelque 46 000 visiteurs d’Expo Habitat l’auraient fait. C’est le loft de New York qui a remporté la palme, un décor développé par ses concepteurs Éloïse Delalleau, Jeanne Langlois, Anabelle Pitre-Messier et Alyson Vallières-Morin.

Voici donc les quatre projets de ces élèves, expliqués dans leurs propres mots.

*****

Le loft virtuel de New York par Éloïse Delalleau, Jeanne Langlois, Anabelle Pitre-Messier et Alyson Vallières-Morin.

NEW YORK
Éloïse Delalleau, Jeanne Langlois, Anabelle Pitre-Messier, Alyson Vallières-Morin

«Adam Wilson, chorégraphe de comédie musicale à Broadway, habite un immense loft au-dessus de son studio de danse situé dans le quartier de Chelsea. Son oasis new-yorkaise reflète l’harmonie et le calme. Avec ses espaces vastes et ses tons neutres, ce loft en charmera plus d’un. Le bois, le béton ainsi que le cuir amèneront une allure masculine. Dans la salle de séjour se trouve un meuble conçu de toute pièce par notre équipe. Afin de favoriser l’échange de bonnes conversations entre amis, celui-ci saura se rendre utile lors de soirées cocktail où la musique jouera de bon train. D’un style à la fois industriel et contemporain, le tout créera un mariage parfait pour y sentir bien chez soi.»

*****

Le loft virtuel de Paris

PARIS
Noémie Allard Bédard, Renaude Goulet Pinel, Jane Taylor, Mathilde Win

«Notre projet consistait à aménager un loft grandiose de A à Z pour un client qui était un personnage fictif. Alors, nous avons travaillé pour Élodie Leroy, danseuse étoile à l’Opéra Garnier. Elle a eu la chance de trouver cette ancienne fonderie en bordure du canal Saint-Martin dans le 10e arrondissement. Sa carrière professionnelle l’a amenée aux quatre coins du monde, mais elle est toujours ravie de revenir dans un lieu presque magique avec son petit cachet parisien. Elle apprécie les grands espaces vastes que lui procure ce bâtiment du début du XXe siècle. Elle adore l’escalier central en verre qui est la partie intégrante de la pièce. Le style brut, épuré, décloisonné, sol en béton, puits de lumière gigantesque et structures en métal sont de mise. À gauche de l’entrée, on accède à un très beau et très élégant salon qui est habité par un gigantesque meuble bibliothèque de rangement, conçu et imaginer par une de nos collègues. Mme Leroy aime que ce soit confortable, moderne, soigné, mais elle raffole surtout que son habitat représente sa personnalité. Très féminin, élégant, aux couleurs pâles, aux lignes pures simples et définies, bref un décor au goût du jour.»

*****

Le loft virtuel de Québec

QUÉBEC
Étienne Brunette, Andréa Drolet, Meganne Litalien, Angeline Peyregne

«Lorsque notre équipe a hérité du loft de Québec et de son occupante extravagante, nous avons sauté au plafond. On imaginait déjà le plaisir que ce serait de créer un habitat complètement en dehors des normes en mélangeant subtilement le style industriel conféré par le lieu, et les goûts très artistiques de notre cliente. Le résultat a été au-delà de nos attentes, révélant un savant mélange d’époques et de styles avec, comme ligne directrice, un esprit baroque revisité à la fois chic et éclectique. D’ailleurs, la signature de ce loft incroyable était, sans nul doute, les cages à oiseaux surdimensionnées qui pendaient du plafond haut de plusieurs dizaines de pieds avec, à l’intérieur, des luminaires au style classique. Une vraie caverne aux merveilles!»

*****

Le loft virtuel de Londres

LONDRES
Marie-Philippe Bélanger, Alexina Bombardier, Molly Hénault, Camilla Parra Olarte

«C’est à Londres qu’on retrouve le chez-soi de Terrence Bradford, designer de mode reconnu mondialement. Son vaste loft industriel dégage parfaitement le style contemporain et au goût du jour qui le caractérise. La variété de couleurs ainsi que les articles de mobilier qu’on y retrouve nous plongent à merveille dans son univers créatif. Sans compter la diversité des matériaux choisis pour toutes les pièces qui contribue à la richesse de cette habitation. Enfin, il ne faut pas oublier le meuble conçu de toute pièce par notre équipe et se trouvant dans le salon qui apporte une touche d’élégance par sa structure originale. Vous laisserez-vous emporter par le style de Terrence Bradford?»