L'oculus permettant de voir à l'intérieur du pavillon d'accueil de l'Assemblée nationale
L'oculus permettant de voir à l'intérieur du pavillon d'accueil de l'Assemblée nationale

Prix d’excellence en architecture: cinq projets de la capitale lauréats

Parmi les 15 projets récompensés en 2020 par l’Ordre des architectes du Québec, le tiers se trouvent dans la capitale. Des prix d’excellence ont notamment été décernés pour le pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale, le Grand Marché de Québec et le théâtre Le Diamant. 

Pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale

Inauguré en mai 2019, le pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale a reçu un prix pour la mise en valeur du patrimoine (agrandissement), de même qu’une mention pour l’accessibilité universelle du bâtiment. Les attentes envers ce projet conçu par Provencher_Roy et GLCRM Architectes en consortium étaient élevées, signale le jury, mais «l’ensemble de la démarche a été mené dans un grand respect» de l’hôtel du Parlement signé Eugène-Étienne Taché, dont la façade est préservée par la construction d’un pavillon souterrain avec une rampe circulaire dessinant un «parcours scénographique». 

«Les amples circulations, l’agora citoyenne surmontée d’un oculus qui laisse entrevoir la tour centrale du bâtiment patrimonial et les espaces pédagogiques matérialisent avec limpidité l’idée d’une démocratie participative», commente également le jury, présidé par l’architecte française Dominique Jakob (Agence Jakob+MacFarlane) et composé de la comédienne Anne-Marie Cadieux ainsi que des architectes Dominique St-Gelais (St-Gelais Montminy & Associés architectes) et Jean-Maxime Labrecque. 

Le pavillon d'accueil de l'Assemblée nationale

Grand Marché

Conçu par Bisson associés + Atelier Pierre Thibault, le Grand Marché de Québec a reçu le prix d’excellence pour la mise en valeur du patrimoine (conversion). Le jury souligne que c’est en particulier l’aménagement intérieur de l’édifice qui abritait autrefois le Pavillon du commerce d’ExpoCité, aujourd’hui converti en marché public, qui a retenu son attention.

«Les architectes ont su conserver et souligner plusieurs composantes significatives de cette halle industrielle construite en 1923 (entre autres son plafond de bois, ses murs de briques et sa structure d’acier), tout en y créant un espace élégant, serein et lumineux où les teintes de blanc et de bois naturel dominent. Les boutiques et les étals s’y insèrent avec une discrétion rare dans un tel projet commercial», note le jury.

Le Grand Marché de Québec

Le Diamant

Dans la catégorie des bâtiments culturels, c’est le théâtre Le Diamant qui s’est distingué. Le nouveau lieu de diffusion rêvé par Robert Lepage, conçu par Coarchitecture, in situ atelier d’architecture et Jacques Plante architectes, «se démarque par son intégration audacieuse et judicieuse aux édifices avec lesquels il compose, l’ancien YMCA et le Capitole de Québec».

«La préservation de l’ossature de bois de l’ancien YMCA et sa mise en valeur manifestent une conscience environnementale aiguisée et une vive sensibilité à l’histoire des lieux, cette dernière signalée aussi par la tranche diagonale qui reprend le tracé d’une rue disparue et le disque de verre qui évoque l’ancienne enseigne du Cinéma de Paris», ajoute le jury.  

Le Diamant

La Maison de l’Île

Projet de Blouin Orzes architectes, la Maison de l’Île se distingue dans la catégorie des bâtiments résidentiels de type unifamilial en milieu naturel. Située dans le cadre enchanteur de l’île d’Orléans, cette résidence  à la «silhouette épurée, enveloppée de bois blanc et coiffée de tôle d’acier» est bâtie au pied d’une falaise, sur le bord du fleuve. Le jury ne manque pas de souligner que ce projet résidentiel a été réalisé dans «un cadre réglementaire exigeant» et «s’intègre harmonieusement» au paysage. En outre, «l’aménagement de l’étage, avec les lanterneaux en toiture, la mezzanine de bois et les poutres noires en contraste avec les surfaces blanches, a été apprécié du jury, qui souligne le mérite de cette proposition à la fois originale, contemporaine et respectueuse de son environnement patrimonial».

La Maison de l'Île

Le Parloir — L’Empreinte

Cette installation réalisée par Alain Carle Architecte a reçu le prix d’excellence pour les oeuvres hors catégories. Le projet, réalisé dans le cadre d’un cycle d’expositions à l’École d’architecture de l’Université Laval, se trouve dans un ancien parloir du Grand Séminaire de Québec. «L’équipe d’architectes s’est imprégnée du lieu à investir pour y mettre en scène une représentation abstraite de sa démarche architecturale à travers une expérience sensorielle forte», indique le jury, qui s’est dit «captivé» par cette installation. 

«L’œuvre recourt à un matériau inusité, le feutre, pour ériger un objet dont le tracé s’inspire de la salle, mais en déjoue les habitudes de fréquentation. Le visiteur esquisse dès lors de nouveaux parcours et est incité à s’arrêter pour découvrir, sur deux écrans qui se substituent aux entrées habituelles, des films dont le contenu fait écho à l’approche de la firme.»

Le Parloir — L'Empreinte

Autres prix

Parmi les 15 projets récompensés, signalons que le Grand Prix d’excellence 2020 a été décerné à l’Espace Paddock, réalisé par Les architectes FABG. Situé sur le site du Circuit Gilles-Villeneuve au Parc Jean-Drapeau à Montréal, ce projet a aussi mérité la mention Innovation. 

Le prix du public est allé au Chalet du sommet de Bromont — Montagne d’expériences, réalisé par la firme Lemay. 

Au cours du dévoilement des lauréats lors d’un rendez-vous interactif en ligne, le 4 juin dernier, l’Ordre des architectes a également remis des distinctions individuelles. La médaille du Mérite, la plus haute distinction, a été décernée à l’architecte Maurice Desnoyers, qui a notamment laissé sa marque au Musée de la civilisation de Québec durant ses 40 ans de carrière.

Le prix Ambassadeur de la qualité en architecture (récompensant un non-architecte), a été remis à Alexander Reford, fondateur et promoteur du Festival international de jardins présenté aux Jardins de Métis, dans le Bas-Saint-Laurent. 

-----

Décernés depuis 1978, les Prix d’excellence en architecture visent à mettre en valeur des réalisations architecturales exemplaires conçues par des architectes québécois, ainsi qu’à sensibiliser le public à la qualité architecturale et au rôle de l’architecte. 

Pour connaître tous les lauréats : oaq.com/prix