Premiers nids d'amour

Un petit appartement, un condo, une maison, quelques meubles rapaillés, un peu de peinture fraîche et le bonheur de vivre ensemble. À quelques jours de la Saint-Valentin, des couples nous font découvrir leur premier nid d'amour.
Jill et Éric: loft de rêve
Après un voyage à Los Angeles pour visiter ma cousine, qui habite un loft, Eric et moi sommes revenus avec l'idée de trouver notre premier nid d'amour. Lui a eu le déclic là-bas en voyant les plafonds hauts et les grandes fenêtres, alors que moi, je rêvais de vivre dans un loft depuis que j'étais toute petite. Nous avons trouvé notre bonheur aux Artistes de la Manufacture, une copropriété de la rue Saint-Vallier Est, à Québec. Nous avons eu un véritable coup de coeur pour cet immeuble de 1870 et avons acheté notre loft en janvier 2011, le seul que nous avons visité. L'an dernier, le 8 octobre, nous nous sommes mariés chez nous, assis sur un fauteuil trouvé sur Kijiji, sous une arche de bouleau assemblée par mon oncle, avec comme autel un coffre d'enfance d'un cousin par alliance d'Eric. Voilà l'esprit de notre maison, un amalgame d'objets chinés à travers la ville, de dons offerts par nos familles ou d'objets fabriqués sur mesure. Le tout encadré par cette belle brique, que nous avons libérée du crépi qui la couvrait, avec l'aide de nos familles.
Josée-Anne et Charles: au petit bonheur
2009, premier appartement... à Toulouse! Partis dans cette ville pour une session d'études, nous avions choisi de faire le grand saut et d'habiter ensemble, après sept ans et demi en couple. C'était petit, un studio de 200 pieds carrés, lit mezzanine, pas de chaises, juste des tabourets, du tapis au plancher sans aspirateur. Mais que de plaisirs et de beaux souvenirs avons-nous gardés de notre premier appartement!
Marie et Junior: prêts pour la fête
Notre sourire en sortant de chez le notaire, devant notre maison Fisher-Price à Breakeyville. On s'en allait préparer notre party de crémaillère dans une maison vide... à l'exception d'un frigo à bières!
Ève et Olivier: doux souvenirs sur Christie
En février 2006, Michèle LaFerrière signait un reportage sur notre nid d'amour qui débutait par «Si les murs pouvaient parler, ils raconteraient...». Ils raconteraient sûrement le bonheur que nous y avons vécu, en particulier la naissance de notre belle Anaïs, qui a eu 10 ans le 10 février. Même si nous avons quitté ce logis depuis un moment, nous prenons toujours plaisir à faire une balade, à quatre maintenant, dans le Vieux-Québec à l'occasion de la Saint-Valentin pour revoir la rue Christie.
Isabelle et Alexandre: une folie réussie
Certains ont pensé que nous étions un peu fous, mais mon conjoint et moi avons décidé que notre premier nid d'amour serait carrément notre maison! Nous avons acheté un bungalow et emménagé sans avoir jamais habité ensemble... Et ça a marché! Tellement bien qu'il y a un petit oisillon qui s'y est installé depuis. Ce n'est pas toujours bien rangé, mais il n'y a rien comme être chez soi!
Stéphanie et Yvon: notre maison dans les arbres
Quand j'étais petite, j'écoutais la série télévisée Cosmos 1999, qui se passait dans l'espace. On est loin de ça, sur cette photo de notre mariage en 1999. Ce premier nid, on l'appelait notre maison dans les arbres. Autour du lac Beauport, elle montait dans la montagne. L'été, on ne la voyait presque pas, elle se perdait dans les feuilles. De sa chambre, notre fille Camille avait la plus belle vue et se réveillait en regardant la cime des arbres. On y est restés jusqu'en 2003, l'année de naissance de notre fils Xavier.