Un aperçu de l’ambiance et des meubles présentés dans la nouvelle section, lancée le 21 septembre.

Nouvel espace meubles pour Must Société

La succursale Must Société, sur le boulevard Laurier, vit des remaniements 16 mois après son ouverture. Le détaillant Fillion électronique laisse place à un nouvel espace de meubles «enveloppants», tandis que le Comptoir boréal de Chez Boulay est remplacé par le Café Must.

Luc St-Cyr, président de La Galerie du Meuble impliqué dans G2MC, regroupement avec Jardin de Ville et Maison Corbeil derrière Must Société, indique que la collaboration avec Fillion, spécialisé dans les systèmes de son, téléviseurs et écouteurs haut de gamme, n’a pas donné les succès escomptés.

Luc St-Cyr dans le nouvel espace de meubles de Must Société, aménagé dans les 2000 pieds carrés laissés vacants par le détaillant Fillion électronique.

Les 2000 pieds carrés laissés vacants n’ont pas tardé à être transformés. Avec ses fenêtres dégagées, les murs et le plancher éclaircis en blanc, ce nouveau cocon lancé aujourd’hui accueille une ligne confortable de canapés à housse dans les tons de blanc, de beige et de gris, avec certains modèles en plumes. Une section inspirée des dernières tendances vues sur Pinterest, indique M. St-Cyr, fraîchement rentré de Shanghai. L’investissement s’élève à 400 000 $.

La section Must le jour, dédiée au séjour au rez-de-chaussée, Must la nuit, consacrée à la chambre et à la salle de bain à l’étage, et le studio Trica, au troisième niveau, restent inchangés. Comme le fleuriste Prune les fleurs, bouton de verdure en plein cœur du magasin.

Prune les fleurs, en plein coeur du complexe, connaît un beau succès, souligne M. St-Cyr.

Café bonifié

L’équipe de Chez Boulay a fait savoir cette semaine qu’elle fermait son Comptoir boréal de Sainte-Foy, chez Must, pour «mettre ses énergies sur ses autres établissements: le Comptoir boréal du Vieux-Québec, le Bistro boréal Chez Boulay et Les Botanistes».

Le Comptoir boréal devient le Café Must.

Must Société reprend donc les rênes de l’espace de restauration qui s’appellera dorénavant Café Must.

Si les midis sont «incroyables», selon M. St-Cyr, il souhaite bonifier l’expérience café et la formule brunch et déjeuner les samedis et dimanches. Il y aura encore des ateliers et des événements culinaires, alors que le chef Arnaud Marchand figurera toujours parmi les artisans locaux impliqués.

Prochain projet, Must Société planche sur sa boutique en ligne qui devrait être prête en février ou en mars 2020.

Le Soleil n’a pas été en mesure de parler aux responsables de Fillion électronique, à Montréal, avant de mettre sous presse.