La cheminée de l’hôtel Le Germain

Noël à bras ouverts

Pour découvrir des décors de Noël avant-gardistes et enveloppants, pointez-vous dans le hall des hôtels, où le personnel vous accueillera à bras ouverts.

Le Bonne Entente : sophistication hivernale

Des boules d’argent, des troncs de bouleau, un peu de sapinage, des reflets et de la brillance : le Bonne Entente propose un décor des Fêtes tout en harmonie dans lequel les couleurs froides s’amalgament à des éléments puisés dans la nature.

Il y a beaucoup de sophistication dans le cadre hivernal de cet hôtel de Sainte-Foy. L’étang qui le borde, à l’avant, est orné d’une rangée de bouleaux illuminés. Dans la cour intérieure, des sphères lumineuses ont été suspendues aux branches de cinq grands arbres visibles depuis le restaurant Monte-Cristo.

C’est Guylaine Pressé, de l’entreprise Profil Vert, qui a supervisé ce projet. «Chaque année, on a des demandes de changements et d’ajouts, a-t-elle commenté. On doit toujours se surpasser. Il faut qu’on réussisse un WOW chaque fois.»

Elle a créé plusieurs installations avec des pots blancs massifs en fibre de verre. Elle a déposé dedans des petits sapins, des branches, des cônes, du feuillage, des petites lumières, des boules argentées. Et elle a distribué tout ça dans les espaces publics de l’hôtel.

Les boules argentées constituent l’élément unificateur du décor. On en retrouve dans les parures de fenêtres, dans les cages d’escalier, sous les puits de lumière.

***

Le Germain : glaçons-mitaines au-dessus de l’âtre

Le feu brûle dans la cheminée de l’hôtel Le Germain, rue Saint-Pierre, mais il ne fait pas fondre les glaçons-mitaines que les conceptrices de Profil vert ont suspendus au-dessus de l’âtre. Délicieux tableau. Des stalactites de verre dégoulinent d’un long chemin de verdure illuminé. Le module de la réception est orné de deux installations similaires dont la hauteur est accentuée par une colonie de sapins en treillis. Ici et là, des vignettes métallisées piquées de chandelles, d’étoiles et de branches molles subliment les tables et les consoles.

***

Château Frontenac : cadre boréal

Le Château Frontenac a adopté la thématique boréale pour ses atours extérieurs. Des sapins de quatre pieds de hauteur au fini métallique laqué — un lien avec sa toiture de cuivre — sont déposés dans des 23 boîtes arrimées sous les fenêtres. Ils sont parfois jumelés à des tiges de bouleau naturel enjolivées de lumières. Des boules choisies dans un camaïeu de bleu et d’argent évoquent les aurores boréales. Le décor est signé par Les Artisans du paysage.

***

Hôtel Pur : authenticité et émotion

L’hôtel Pur du quartier Saint-Roch mise sur l’authenticité avec des «montages de bois flotté» mi-rustiques mi-modernes. Leur géométrie très affirmée est allégée par quelques boules blanches (pures...) suspendues aux similibranches de sapin. On dirait des nez de clown. Ces montages sont accolés aux «portraits d’animaux humanisés» du photographe espagnol Miguel Vallinas. Dérangeants? Bizarres? Amusants? L’émotion est dans le cœur de celui qui regarde.

Dans le lobby, un sapin d’allure conventionnelle est juché sur des rondins désenlignés. Des grosses boules de treillis sont déposées à son pied. Et des guirlandes de laine se tricotent un chemin à travers les branches.

Au salon, un sapin blanc à la silhouette naïve se découpe sur le mur de bois. Éclairé par l’arrière et orné de quelques étoiles taillées dans l’écorce de bouleau, il donne le ton à une déco bon enfant. Profil vert a composé cet aménagement.