Matières douces et couleurs délicates créent ici une atmosphère confortable, dans l’esprit du hygge, cet art de vivre danois. Mobilia, «reconnue» pour ses canapés, expose ici un modèle importé des États-Unis.

Mobilia: à la conquête de Québec

Mobilia était de passage à Québec cette semaine. Une première pour le détaillant montréalais de mobilier, qui souhaitait faire connaître la marque aux designers et influenceurs de la capitale. Car l’intérêt et la demande se font sentir.

«On a remarqué que les utilisateurs de la grande région de Québec, dont Lévis, sont en augmentation importante. Une croissance de 30% à 35% annuellement», souligne Sophie Ohayon, directrice marketing et responsable de la boutique en ligne qui compte 2000 produits.

Ceux qui connaissent déjà ont découvert Mobilia par les réseaux sociaux, les magazines, les designers ou peut-être une visite dans l’un des huit magasins des régions de Montréal, d’Ottawa ou de Toronto.

Pour les autres qui en entendent parler pour la première fois, la compagnie a été fondée par le père de l’actuel président, Johannes Kau, en 1966. À leur arrivée à Montréal, ses parents allemands n’ont pas trouvé ce dont ils avaient envie pour meubler leur maison. Son père, qui travaillait en logistique pour la compagnie aérienne Lufthansa, dans le domaine commercial, a flairé le potentiel d’affaires. Il a ouvert la première boutique, appelée à l’époque Scandinavian Furniture — The House of Teak, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Johannes Kau, président de Mobilia et fils du fondateur de la compagnie

Toujours actuels, l’esprit contemporain et la ligne scandinave demeurent dans l’ADN de Mobilia, désigne Johannes Kau.

La compagnie a choisi la très jolie salle de réception du Quai du Cap-Blanc, sur le boulevard Champlain, pour donner un aperçu de son offre et dévoiler les tendances phares du printemps.

Le rose poudré et le bleu gris s’imposent comme nouveaux neutres et servent bien le hygge, prononcé «hoo-ga», l’art du confort, de la douceur et du bien-être danois.

Des touches de verdure, du bois rustique, des matières brutes et des motifs géométriques composent le courant ethnique et botanique, fort répandu.

Parmi les tendances phares du printemps, l’esprit ethnique et botanique fait entrer la nature à l’intérieur. Une table de l’Inde côtoie ici des chaises du Vietnam.
Cette lampe faite à la main évoque une cage d’oiseau. La structure en laiton balance la fibre plus brute. Le résultat: un exotisme raffiné.

Mobilia met enfin en vedette la couleur de l’année, Corail vivant, décrétée par l’institut Pantone, référence mondiale en termes de couleurs. L’entreprise lui accole les teintes chaudes du coucher de soleil et celle du chameau. «Dans ce cas-ci, il ne faut pas avoir peur de faire du ton sur ton. Cette gamme se marie aussi très bien avec le bois», conseille Sophie Ohayon.

Le fauteuil Effie en bois blond et coussins rouille, une nouveauté à 1000$

Guider et inspirer

L’entreprise se donne pour mission d’inspirer et de guider, en magasin, comme sur son site Internet. Une étude réalisée auprès des consommateurs a démontré que le client en recherche d’idées déco a besoin d’aide pour se retrouver dans l’offre abondante. Mobilia mise donc beaucoup sur le stylisme. Ses équipes de création travaillent avec celles des achats pour montrer comment agencer les produits.

Pour Johannes Kau, Mobilia se distingue aussi par la création de collections découlant de nombreux voyages, de partenariats avec des fournisseurs dénichés sur place. Il évoque le marbre indien, moins connu. «Il y a une expertise très poussée là-bas. Pensez au Taj Mahal!» Et le marbre indien a «cette qualité d’être plus accessible que le marbre italien», glisse Sophie Ohayon.

Plateau en marbre et laiton, 129 $

Entre IKEA et Roche Bobois

Par ses produits et sa gamme de prix, Mobilia occupe le marché entre IKEA et Roche Bobois, illustre son président. Et comment fonctionnent les commandes pour la grande région de Québec? Il faut débourser entre 25$ et 50$ de frais fixes de livraison pour les articles, accessoires, toiles, pièces d’appoint envoyés par Purolator. Quant au mobilier plus imposant, il arrive à domicile par le service de livraison «gants blancs» au coût de 250$, avec assemblage et installation.