La cuisine a été élaborée par Rochon cuisines et salles de bains. Les comptoirs sont en quartz, tandis que les armoires sont en placage de bois et les caissons intérieurs sont en mélamine sans formaldéhyde.

Maisons de ville de la Cité Verte: pareil, pas pareil

Le vaste complexe de la Cité Verte, qui prévoit à terme quelque 800 unités d'habitation, comprend des maisons de ville de style contemporain qui permettent à leurs propriétaires de profiter de plus d'espace et d'intimité que la vie en condo. Une dizaine de résidences ont déjà trouvé preneur, et Le Soleil a eu l'occasion de visiter la maison modèle récemment. Petit tour du proprio.
<p>La chambre principale, à l'étage à l'avant, possède un grand walk-in. </p>
<p>Une terrasse en bois est aménagée à l'arrière, au rez-de-chaussée. L'essence de bois est du mélèze, ici au naturel. Une haie de cèdres bordera le terrain à l'arrière, pour plus d'intimité.</p>
Les 14 maisons de ville déjà construites sont situées sur l'avenue des Jésuites, au nord-est du vaste terrain qu'occupe la Cité Verte, au coeur du quartier Saint-Sacrement, à Québec. Ces maisons en rangée comptent trois niveaux et une cour privée avec terrasse et stationnement à l'arrière. La finition extérieure est en briques, en bois teint et en aluminium.
Dix autres maisons seront éventuellement construites pour porter le total à 24. Les fondations sont déjà coulées, et les habitations devraient être érigées dès que deux ou trois autres unités seront vendues. «L'aménagement paysager devrait être complété cette saison», a souligné Rénald Clusiault, directeur de la construction chez SSQ Immobilier, lors du passage du Soleil.
Les futurs propriétaires profitent d'une grande flexibilité en ce qui a trait à l'aménagement intérieur de la maison de ville. Au rez-de-chaussée à aire ouverte, la disposition de la cuisine, du salon et de la salle à manger peut varier, selon les préférences.
De même, l'étage prévoit une chambre principale avec walk-in et salle de bain attenante, ainsi que deux autres chambres, une salle de bain et la salle de lavage, mais «il est possible de changer la disposition des cloisons selon les désirs de l'acheteur», précise M. Clusiault.
Une salle d'eau se trouve au rez-de-chaussée et tout est prévu pour en aménager une autre au sous-sol si désiré. Le sous-sol est d'ailleurs livré entièrement fini, à l'exception du revêtement de plancher. Les futurs proprios auront donc le choix de garder le plancher en béton ou de le recouvrir.
Un garage occupe une partie du sous-sol, mais il est bien sûr possible de convertir cet espace en atelier ou en salle de séjour.
<p>Les poutres faites de lamelles de bois sont présentées ici au naturel, mais il est aussi possible de les peinturer.</p>
<p>Ces maisons en rangée comptent trois niveaux et une cour privée avec terrasse et stationnement à l'arrière. La finition extérieure est en brique, en bois teint et en aluminium.</p>
Tout comme les autres bâtiments de la Cité Verte, les maisons de ville profitent d'un système de chauffage urbain alimenté aux granules de bois. Chaque maison bénéficie également d'une toiture végétale et de systèmes de climatisation et d'aspirateur central intégrés.
Les unités profitent de larges fenêtres en aluminium. Pour la cuisine, les acheteurs peuvent choisir entre des comptoirs en quartz ou en granit. Dans la maison modèle, les teintes de gris de la céramique et des éléments de décor se marient au bois, dont les poutres laissées au naturel.
Chaque maison de ville a une superficie nette de 2580 pi2, et le prix de vente oscille autour de 600 000 $ en incluant les taxes, indique l'équipe des ventes. Les frais de copropriété sont d'environ 185 $ par mois.
Pour information : citeverte.ca