Dans la maison Oasis, il y a un plafond de bois de 10 pieds dans l'espace principal, des poutres apparentes en lamellé-collé, des pièces de vie à aire ouverte et de grandes fenêtres. Le tout au goût du jour, suivant une ligne très contemporaine.

Maison Oasis: retour aux sources

La maison Oasis, présentée au salon Expo habitat jusqu'à demain, est un plain-pied contemporain de 1100 pieds carrés. Son coût : 125 000 $. Un retour aux sources, explique Dany Bonneville, coprésident de la compagnie de maisons usinées.
Il explique que son grand-père, qui a lancé l'entreprise familiale, s'était donné pour mission de faciliter l'accès à la propriété. «Oasis, c'est un clin d'oeil. Les jeunes couples, ce sont eux qui ont mis Bonneville sur la mappe il y a 50 ans.»
Si l'offre sur le marché a bien évolué depuis un demi-siècle, la demande pour des maisons abordables reste.
M. Bonneville évoque des commentaires de gens qui ont visité les maisons de la série Natur, qui a connu un grand succès ces dernières années. Il a entendu des soupirs et des «ouin...». Charmées par le concept, plusieurs jeunes familles n'étaient toutefois pas prêtes à débourser en tout 350 000 $ avec l'achat du terrain et l'érection de la fondation.
Dans le cas d'Oasis, M. Bonneville estime un montant final de 200 000 $, incluant terrain et fondation.
La beauté de la chose, ce nouveau modèle plus accessible reprend les bons coups de la populaire série Natur, souligne le coprésident. Plafond de bois de 10 pieds dans l'espace principal, poutres apparentes en lamellé-collé, pièces de vie à aire ouverte, grandes fenêtres. Le tout au goût du jour, suivant une ligne très contemporaine.
Prix réduits
Comment Bonneville a réussi à minimiser ses coûts? Le coprésident explique que devant la concurrence chinoise, les fournisseurs québécois ont été obligés de réduire leurs prix. Car chez Bonneville, on mise uniquement sur le Fait au Québec, notamment avec les produits Neptune.
Le résultat est convaincant, comme la douche en céramique blanche, avec sa base discrète en acrylique et son cache-drain. À la cuisine, les armoires en mélamine prouvent que ce matériau a bien évolué.
En faisant la visite du propriétaire, M. Bonneville montre les deux chambres, une à chaque extrémité. La principale est munie d'un placard qui fait toute la largeur. «Pour 10 000 $ de plus, c'est très facile de transformer la Oasis en maison de 1250 pieds carrés avec trois chambres à coucher.»