Depuis la conception de la boutique, Mathieu Bouchard rêvait d’une glissade reliant les deux niveaux.

L’Usine: une deuxième boutique raffinée et ludique

Ouverte depuis le 23 janvier à Place de la Cité, la deuxième boutique de L’Usine charme et séduit. La petite sœur de la première succursale, ouverte sur le boulevard Pierre-Bertrand en 2015, a été longuement réfléchie et brille par sa maturité... malgré sa glissade.

Des pièces complètes sont aménagées, chaises et luminaires sont exposés comme au musée, 80% des meubles proviennent de nouvelles collections. «On voulait plus de stock, plus de choix», indique Mathieu Bouchard, un des quatre associés de l’entreprise de meubles sur mesure. Aux tables et aux canapés, produits vedettes de L’Usine à ses débuts, bien des choses se sont ajoutées, comme du mobilier mural, des tableaux, des accessoires.

Chaises et luminaires sont exposés comme au musée.

On retrouve l’esprit industriel et la touche de noir omniprésente de la première boutique, mais cette fois dans une ambiance plus raffinée. «On s’est laissé inspirer par le local», souligne Mathieu Bouchard.

L’Usine a aménagé plusieurs pièces complètes dans sa deuxième boutique.

La boutique est bordée au nord par un immense mur fenestré qui laisse entrer la lumière naturelle, à travers une bibliothèque ajourée remplie d’objets décoratifs. De l’ancien restaurant Flash Bistro, qui occupait les lieux, l’équipe de L’Usine a conservé le bar et sert café et slush à ses clients.

L'Usine occupe le local de l'ancien restaurant Flash Bistro. La façade en verre a été refaite par Cominar, propriétaire de Place de la Cité. Elle permet à la lumière naturelle de pénétrer à l’intérieur.

Car prendre de la maturité ne veut pas dire se prendre trop au sérieux. Comme promise, une glissade a été aménagée «dans les règles de l’art» pour permettre aux enfants et aux adultes de glisser de la mezzanine au rez-de-chaussée.

L’ambiance décontractée reste bien présente, malgré un décor plus recherché.

«L’idée a toujours été de faire oublier aux gens qu’ils magasinent», glisse Mathieu Bouchard qui mise beaucoup sur le service à la clientèle, du design à l’installation. À L’Usine, il est possible d’acheter un meuble existant, de le personnaliser ou encore de le faire dessiner sur mesure. 

L’Usine a élargi ses collections et propose davantage de meubles muraux.

Nouvelle application

Et si un client à la boutique de Sainte-Foy souhaite un meuble qui se trouve à la succursale de Pierre-Bertrand, la technologie lui permettra bientôt de le voir en 3D. L’Usine lancera une application qui permettra de mieux visualiser tous ses produits. Et grâce à la réalité augmentée, il sera possible de transposer un meuble chez soi, dans le salon ou la cuisine, à partir d’une tablette, avec options pour le personnaliser. Mathieu Bouchard annonce le lancement au Salon Expo Habitat, fin février.

Pour sa troisième année, L’Usine compte revoir cet été sa boutique de Pierre-Bertrand, tout en lui gardant une vocation différente. 

Aujourd’hui portée par une trentaine d’employés, l’entreprise a connu peu de roulement de personnel, se réjouit Mathieu Bouchard, qui compte dans son équipe des ébénistes, des installateurs et des designers.

Info: lusinequebec.com