La vitrine de L'Usine, qui aura pignon sur rue du côté du boulevard Hochelaga, sera complètement refaite. L'ouverture du magasin est prévue pour octobre.

L'Usine débarque à Place de la Cité

L'Usine, fabricant de meubles sur mesure et boutique de trouvailles et déco, s'installera à Sainte-Foy cet automne. «On va avoir pignon sur rue. On prend le local de l'ancien Flash bistro rétro à Place de la Cité», a fait savoir au Soleil cette semaine Mathieu Bouchard, l'un des quatre actionnaires de l'entreprise.
En plus de leur boutique du boulevard Pierre-Bertrand ouverte depuis deux ans, les gestionnaires voulaient un point de vente plus près des ponts, afin de rejoindre leur clientèle importante de la Rive-Sud, de la Beauce, du Bas-Saint-Laurent et même des Bois-Francs. 
Mathieu Bouchard explique qu'il était déjà en négociation avec Place Sainte-Foy et Laurier Québec quand cette offre de Cominar est arrivée avec la fermeture du Flash, il y a quelques semaines. «Toute la vitrine et l'extérieur de la bâtisse vont être refaits à notre image», dit-il avec enthousiasme.
Ouverture en octobre
Cette nouvelle succursale de L'Usine, dont l'ouverture est prévue pour octobre, occupera deux niveaux avec mezzanine. «On gardera des éléments de l'ancien restaurant, comme le grand bar», précise Mathieu Bouchard, qui mise toujours sur la convivialité et veut offrir une expérience «premium» à sa clientèle. Comme jaser de projets d'ameublement autour d'un allongé ou d'une slush gratuite. 
Le coactionnaire promet de la «folie», un «concept survolté avec des arcades» et peut-être même une glissade reliant l'étage au rez-de-chaussée. «On aimerait que dans chaque succursale ressorte quelque chose d'unique», indique Mathieu Bouchard qui compte implanter L'Usine dans les métropoles canadiennes d'ici les deux ou trois prochaines années. 
Depuis le début de l'aventure en 2015, les fondateurs désirent créer une chaîne de magasins de meubles. «C'était le plan à l'origine. On pensait un peu naïvement le faire plus vite que ça. Mais là, on décolle pour ne plus atterrir.»
La table Montebello en noyer, présentée à la boutique de Pierre-Bertrand. Les clients peuvent choisir parmi la marchandise sur place ou encore personnaliser leur mobilier.
Pour permettre cette croissance, l'atelier de L'Usine dans le quartier Saint-Malo à Québec a été agrandi pour atteindre 12 000 pieds carrés. «On standardise toute la production, on la double. C'est la première étape d'une série d'autres», mentionne le coactionnaire.
Mobilier personnalisé
L'entreprise née à Lévis propose des luminaires et des accessoires de décoration. Mais sa marque de commerce reste le mobilier sur mesure - tables, chaises, fauteuils, canapés, bibliothèques, meubles de télévision, îlots de cuisine -, avec possibilité de choisir le fini, le tissu, le bois, la teinture. 
La marchandise en magasin est dictée par la demande. «À Sainte-Foy, on va essayer d'avoir une offre complémentaire à celle de Pierre-Bertrand, tout en gardant nos meilleurs vendeurs», souligne Mathieu Bouchard.
Sur place, l'équipe veut pousser l'expérience technologique pour permettre aux clients de «personnaliser leurs meubles à 100 %» et de les visualiser avant d'acheter. Dans le même esprit, l'entreprise s'apprête à refaire son système de commerce en ligne pour que l'utilisateur, en choisissant ses options, voie à l'écran exactement ce qu'il commande et qu'il n'ait pas de mauvaise surprise à la réception.
Très ancrée dans son temps, L'Usine met aussi beaucoup d'énergie sur les réseaux sociaux et est suivie par 123 000 abonnés sur Facebook. En plus des bureaux et d'un entrepôt à Charny, l'entreprise compte une salle de montre à Fort Lauderdale, en Floride. Avec l'ouverture du nouveau magasin de Sainte-Foy, une dizaine d'emplois seront créés, montant l'équipe à 25 personnes.