L'objet design: la brosse à vêtements Gleener

Michèle LaFerrière
Michèle LaFerrière
Le Soleil
Le design industriel façonne notre quotidien. Chaque semaine, Le Soleil vous présente un objet issu de cette discipline et son concepteur.
<p>Bertrand Dessureault</p>
- Le concepteur: Bertrand Dessureault, 51 ans, originaire de Shawinigan.
«Je suis l'autre p'tit gars de Shawinigan.» A étudié en technique de design industriel au Cégep du Vieux-Montréal, entre 1981 et 1984.
- Son entreprise: Dessuro design industriel, consultant en design de produits depuis 25 ans. Cette firme dont il est le seul employé compte des centaines de réalisations dans les domaines de l'électronique, des équipements spécialisés, des outils et des produits de loisirs et de consommation.
- Son objet: Le Gleener, une brosse servant à raser les bouloches (peluches) qui se forment sur les vêtements et leur donnent une apparence défraîchie. L'outil convient à tous les types de tissus grâce à ses trois lames interchangeables. Ce genre d'objet existe déjà, convient le designer. «Mais des fois, il en fait un peu trop», badine-t-il.
- Le défi:  Créer un produit deux en un, intégrant un outil qui rase les bouloches et une brosse à charpie qui «ramasse» les bouloches excédentaires. Un produit deux en un diminue les coûts de fabrication et l'inventaire. Un autre défi s'est présenté au designer : concevoir une brosse à deux têtes élégantes et ergonomiques.
- L'objectif:  Répondre au besoin d'un marché de consommation de DIY (Do It Yourself) qui désire récupérer des vêtements jugés périmés ou défraîchis. Le Gleener propose une solution simple, efficace et peu coûteuse (19,99 $).
- Ses modèles:
La firme américaine Minimal, qui a inventé le support à bracelet pour le iPod Nano d'Apple.
La firme allemande Frog Design, qui a conçu «les premières boutures des produits Apple».
Yves Béhar, de Fuseproject
Le designer québécois Michel Dallaire, pour son souci du détail, sa grande rigueur et son design intemporel.
- Citation: «Pour concevoir un pont, il faut un ingénieur. Pour concevoir un immeuble, il faut un architecte. Je rêve du jour où il en sera de même pour les produits : qu'il faudra un designer industriel pour les concevoir.»