L’Halloween en version numérique

Les citrouilles, les monstres et les costumes d’Halloween sont dans les magasins depuis quelques semaines. Restent les décors à installer dans la cour ou sur le balcon en espérant qu’il ne fasse pas trop froid et qu’il ne pleuve pas.

Il y a pourtant un autre moyen de créer des ambiances d’Halloween en restant bien au chaud dans la maison. C’est ce qu’Atmos FX fait depuis quelques années avec ses décorations numériques, des projections sur les murs intérieurs de la maison ou dans les fenêtres avec des effets impressionnants.

Lors des essais de projection effectués par Le Soleil, un soir de semaine, une voisine qui promenait son chien a sursauté en voyant un personnage se transformer en loup-garou dans les fenêtres de la maison. Et le système de son extérieur n’était même pas installé!

Contrairement aux personnages animés mécaniquement, dont les mouvements ou les cris se déclenchent lorsque le détecteur de mouvement perçoit une présence dans les environs, les projections animées sont d’un réalisme étonnant, car ce sont des vidéos. Rien de statique.

Dans l’ensemble fourni par Atmos FX il y a notamment des squelettes.

Dans le kit de projection, il y a les fantômes dansants, les jumeaux maléfiques, le fantôme d’une mariée maléfique, les images de personnages qui se transforment dans des tableaux, les paires d’yeux inquiétants. Mais la vidéo la plus fantastique et étonnante de réalisme est celle de l’attaque de zombies qui frappent dans la fenêtre, les mains ensanglantées, comme s’ils voulaient sortir pour attaquer les passants.

Le fonctionnement et l’installation sont assez simples. Le kit de base (2017 Digital Decorating Kit) comprend un projecteur, son mini-trépied, une manette de contrôle à distance et une toile à placer dans la fenêtre, la porte-fenêtre ou dans un cadre de porte, sur un mur ou au plancher. Il inclut une carte SD, comme celle des appareils photo, avec 14 scènes animées, dont huit pour l’Halloween et six autres pour d’autres fêtes, notamment pour Noël. Cet ensemble de base se vend 200 $ sur le site web. L’ensemble pour la projection haute définition, avec un projecteur d’une gamme supérieure, se vend 300 $ sur le site atmosfx.com.

Le kit de base comprend un projecteur, son mini-trépied, une manette de contrôle à distance.

Si vous possédez déjà un projecteur vidéo pour ordinateur, vous pourriez acheter uniquement les scènes vidéo numériques en les téléchargements sur le site web à des prix variant de 6 $ à 10 $. Les scènes viennent dans différents formats pour la projection sur les murs ou les fenêtres et pour les téléviseurs.

Il y a aussi des formes gonflables avec un drap adapté à la projection pour créer un personnage en 3D dans la maison. Cet ensemble fait 68 pouces de hauteur sur 28 de largeur et comprend une base. Elle se vend 60 $. Il est possible d’utiliser cette forme pour créer un personnage macabre ou épeurant dans la cour, mais il faut s’assurer de protéger adéquatement le projecteur des intempéries. On peut aussi utiliser une toile pour la projection de scènes à l’extérieur, mais c’est moins évident avec le temps au Québec. L’an dernier, il pleuvait à verse le soir de l’Halloween.

***

Quelques mots de tête

L’appareil qu’AtmosFX a fourni au Soleil a causé quelques maux de tête. Le projecteur semble un peu fragile, mais la projection est acceptable. Les molettes d’ajustement réagissent bien pour la mise au point et pour ajuster l’angle de projection, mais on est loin des projecteurs pour ordinateur. Ces derniers, peu importe la marque, coûtent quatre à cinq fois plus cher.

Le projecteur permet d’utiliser une carte SD. Il comprend deux prises USB pour y brancher une clef USB ou un disque externe. L’entreprise avait fourni au Soleil plusieurs liens de téléchargement de scènes qui ont été transférés sur un disque externe. 

Lors de l’essai, ni la clef ni le disque n’ont été reconnus par le système d’exploitation du projecteur. Il a fallu deux bonnes heures de recherche sur le site de la compagnie pour apprendre qu’il s’avère souvent nécessaire de formater les clefs ou les disques en mode FAT32 tout en effaçant les fichiers cachés fantômes dans les répertoires. Une procédure qui n’est pas à la portée de tous les utilisateurs. Le système numérique de gestion du projecteur mériterait une révision.

La télécommande est vraiment fragile. Des boutons demeuraient enfoncés dans le boîtier et il a fallu les replacer quelques fois. La transmission du signal infrarouge était aléatoire de sorte que la navigation dans les répertoires pour sélectionner les séquences à projeter a dû se faire à partir du projecteur.

Mais une fois les problèmes techniques résolus, le spectacle pouvait commencer. Et les résultats sont impressionnants.

Reste à imaginer la tête des voisins et des visiteurs le soir de l’Halloween.