Au Québec, le métier de peintre était exercé par 560 femmes, le nombre le plus élevé dans les corps de métiers de la construction.

Les travailleuses représentent 1,3 % de la main-d'oeuvre de la construction

Elles ne sont pas légion, ces femmes qui pratiquent les métiers de la construction. Au Canada, elles représentent 3 % de la main-d'oeuvre sur les chantiers, ce qui est comparable aux taux enregistrés dans d'autres pays industrialisés. Au Québec, cette proportion chute à 1,3 %, le score le plus bas au pays, selon Statistique Canada.
Le Conseil du statut de la femme a publié l'an dernier Une mixité en chantier - Les femmes dans les métiers de la construction. Cet avis met en lumière que 62 % des travailleuses désertent les chantiers après cinq ans. La moitié d'entre elles disent être parties pour des motifs de discrimination. D'autres partent pour fonder une famille ou baissent les bras devant la gymnastique de la conciliation travail-famille. Dans le milieu, le travail commence souvent à l'aube.
Par ailleurs, les chiffres montrent que les femmes se concentrent dans 4 des 26 métiers de la construction. Qu'une majorité possède le statut d'apprenti, alors que peu d'entre elles ont le statut de compagnon (18 % chez les femmes contre 50 % chez les hommes).
Malgré une faible représentation féminine dans le domaine de la construction au Québec, le nombre de travailleuses n'a cessé d'augmenter. En 1996, elles étaient 200 femmes pour environ 100 000 hommes. En 2011, on en comptait 2067 sur un total de 159 166 personnes.
Les métiers occupés par des femmes au Québec
Peintre
2003 : 221
2006 : 334
2009 : 417
2012 : 560
Charpentière-menuisière
2003 : 179
2006 : 282
2009 : 261
2012 : 314
Électricienne
2003 : 90
2006 : 146
2009 : 171
2012 : 187
Plâtrière
2003 : 52
2006 : 109
2009 : 116
2012 : 123
Source : Commission de la construction du Québec, avril 2013 (tableau C 22)