Un projet de cuisine, avec verre laqué rouge, réalisé par l’ébéniste Jean-François Vézina.
Un projet de cuisine, avec verre laqué rouge, réalisé par l’ébéniste Jean-François Vézina.

Les reflets de lumière du verre laqué

Chic et contemporain, le verre laqué ajoute profondeur et transparence dans une pièce, y faisant refléter la lumière sur un fond coloré. L’ébéniste Jean-François Vézina, de Verre-Ébène, peaufine sa technique depuis une quinzaine d’années et signe de nombreuses réalisations principalement dans la région de Québec. Le Mag vous présente deux projets haut de gamme qui intègrent le verre laqué de façon harmonieuse dans la cuisine.

L’îlot, pièce maîtresse

Dans la vaste copropriété du luxueux complexe L’Étoile (coin Turnbull et Grande Allée), les projets signés par Jean-François Vézina sont légion. La propriétaire est une cliente fidèle depuis de nombreuses années, profitant du savoir-faire de l’ébéniste tant pour des projets en bois qu’en verre laqué.

Les divisions de la demeure ont été refaites, notamment la cuisine qui était toute petite à l’origine. Une chambre secondaire a été sacrifiée pour aménager une magnifique cuisine où trône un grand îlot rectangulaire légèrement courbé. Surmontées d’un comptoir de marbre, ses façades sont parées de panneaux de verre laqué gris foncé qui reflètent les éléments alentours avec plus ou moins d’intensité selon la lumière.

Dans cette vaste copropriété du complexe L’Étoile, les deux larges façades de l’îlot de cuisine comportent des panneaux en verre laqué.

La transparence du verre amplifie la lumière et fait paraître moins massif le mobilier sur lequel il est posé, signale M. Vézina, anciennement de l’entreprise Virtuo. Plus la couleur appliquée à l’arrière du verre est foncée, plus la réflexion sera importante. Ici, le gris s’agence à merveille aux armoires de cuisine en érable piqué, laqué mat.

Le choix de couleur appliquée, quasi infini, permet d’ajouter du punch à une pièce. Dans la salle de lavage, la propriétaire a choisi des armoires en verre laqué d’un vert assez vif, qu’on retrouve en accents dans la cuisine et le salon. Un choix audacieux qui égaie la petite pièce.

À LIRE AUSSI : L’effet spectaculaire du verre laqué

Dans la chambre principale, une large commode blanche d’un certain âge connaît une deuxième vie avec l’ajout d’un plateau en verre laqué, lui conférant une sobre élégance. «Le verre laqué rehausse l’existant, on peut aisément l’utiliser sur des meubles recyclés», indique l’ébéniste, qui le marie régulièrement au bois dans ses projets.

Dans la salle de lavage, la propriétaire a choisi des armoires en verre laqué d’un vert assez vif, un choix audacieux qui égaie la petite pièce.

Ombre et lumière

Dans la résidence de l’avenue des Braves, le verre laqué est ici posé sur les murs de la cuisine. La transformation effectuée il y a quatre ans environ a permis de retirer presque toutes les armoires qui se trouvaient au-dessus des comptoirs sans trop y perdre au change. Il y a un peu moins de rangement, mais c’est beaucoup mieux organisé, signalent les propriétaires.

Le verre laqué blanc posé en dosseret confère légèreté et douce lumière à la pièce, où des éléments en chêne blanc y ajoutent de la chaleur.

L’îlot carré en quartz très pâle est beaucoup plus fonctionnel que celui qui s’y trouvait auparavant, rond et noir. Un espace a été pensé sous le comptoir pour y dissimuler ordinateurs et téléphones lorsque vient le temps de s’y attabler.

La cuisine de la résidence de l’avenue des Braves intègre des dosserets en verre laqué.

Toutes les armoires de métal sous les comptoirs de granite noir ont été récupérées et peintes en gris très foncé, auquel fait écho le panneau de verre laqué installé derrière la plaque de cuisson et la hotte, un beau contraste où l’effet miroir donne une réelle profondeur à la pièce. Comme les panneaux de verre laqué sont de grands formats, très peu de joints sont alors nécessaires.

Les propriétaires louent d’ailleurs la facilité d’entretien des dosserets. «Le nettoyage peut s’effectuer simplement avec de l’eau et du vinaigre», souligne le concepteur Jean-François Vézina.

Technique

Ébéniste depuis plus de 30 ans, M. Vézina a été «ébloui» par le verre laqué lors d’un voyage en Italie en 2005, où il a notamment pris part au Salon du meuble de Milan. «Il y avait du verre laqué partout, dans les endroits publics. C’est beaucoup plus répandu en Europe», indique-t-il.

De retour, il a fait «beaucoup d’essais et erreurs», notamment pour trouver la meilleure peinture à appliquer sur le cristal, un verre extra-clair sans reflet verdâtre.

M. Vézina commande les morceaux de verre trempé dont il a besoin pour réaliser un projet, puis prend quelques jours pour appliquer la couleur à l’arrière. Il faut plusieurs couches de résine colorée, davantage pour des teintes très vives comme le rouge. Un échantillon est fourni au client pour s’assurer que la teinte convient. L’ébéniste souligne que la coloration n’accuse aucun jaunissement avec le temps.

Un autre projet de cuisine, avec dosseret en verre laqué blanc, réalisé par Jean-François Vézina.

Le verre trempé augmente beaucoup la résistance du matériau, signale M. Vézina, précisant que le trempage consiste à faire chauffer le verre à très haute température (900 °F) puis à le laisser refroidir à l’air, et non de le faire reposer dans un liquide.

M. Vézina conçoit chaque projet sur mesure, en concertation avec les clients. Les applications sont nombreuses : en plus de dosserets ou d’armoires de cuisine, on peut utiliser le verre laqué pour un comptoir de salle de bain, dans la douche ou sur divers meubles. La pose s’effectue rapidement, généralement en une visite.

Le prix du cristal laqué (verre extra-clair) varie selon l’épaisseur du verre, de 4 à 12 mm. Il faut compter un léger supplément pour le développement d’une nouvelle couleur.

Info : verre-ebene.com

Note : L’atelier est situé dans le quartier Saint-Sauveur. On retrouve également divers échantillons de verre laqué de Verre-Ébène à la Quincaillerie Corriveau (RONA) située sur le chemin Saint-Louis, qui propose les services d’une designer pour intégrer cet élément à son décor