Les Mains Vertes du Paysage: un goût d'été

Tout jeunes, les frères Pascal et Sébastien Couture offraient leurs services en tonte de gazon. Puis ils se sont spécialisés en aménagement extérieur, multipliant les projets d’envergure. Leur entreprise fondée en 2007, Les Mains Vertes du Paysage, signe aujourd’hui les installations du Strøm spa, les arrangements verts du Méga Parc et bientôt, les toits-terrasses du Grand Théâtre.

«Aucun projet n’est trop complexe, on aime les défis», lance Esther Marcoux, responsable des communications et du marketing. Le nouveau Méga Parc des Galeries de la Capitale était une première pour l’équipe, avec un aménagement intérieur fait de végétaux naturels et artificiels. Il a fallu composer avec 3300 plantes, 3000 pieds cubes de remblai et 20 tonnes de pierres de rivière. Pour donner une ambiance de forêt autour du petit train, l’entreprise a aussi intégré des roches naturelles et des branches.

Les Mains Vertes du Paysage ont reçu le mandat d’exécuter l’aménagement du Strøm spa, de l’excavation des bassins au terrassement de finition.

Dans le cas du Strøm spa nordique du Vieux-Québec, comme il s’agit de la quatrième succursale au Québec, l’architecture et le design extérieurs étaient déjà définis. Les Mains Vertes du Paysage a reçu le mandat d’exécuter l’aménagement, de l’excavation des bassins au terrassement de finition. L’entreprise a réalisé les escaliers, les murets, les trottoirs chauffants en partie et la chute géante d’une hauteur de 12 pieds, dont chaque pierre a été sciée, taillée et ancrée sur un mur de béton. Elle a aussi installé le système d’éclairage et le système de drainage des eaux autour du terrain.

Quelque 1200 végétaux ont été plantés sur le terrain du Strøm spa nordique du Vieux-Québec.

«À la demande du client, nous avons fait venir des torches au gaz naturel tiki, fabriquées à Hawaii, nous les avons installées», poursuit Esther Marcoux. Elle prévient que les quelque 1200 végétaux plantés sur le terrain offriront encore un meilleur coup d’œil dans un an ou deux, quand ils auront pris un peu de maturité.

L’entreprise a l’habitude des aménagements contemporains, en demande ces dernières années, mais peut concevoir un jardin plus champêtre.

Dans les gros projets à venir, Mme Marcoux mentionne l’aménagement paysager du Grand Théâtre de Québec, en pleine réfection au coût de 30,3 millions $. L’entreprise Pomerleau est chargée d’installer la nouvelle paroi de verre qui viendra encapsuler le bâtiment de béton pour le protéger contre les intempéries. Les Mains Vertes du Paysage s’occupera de faire la réfection des toits-terrasses, qui seront probablement des toitures végétalisées, glisse Mme Marcoux.

De deux frères, l’entreprise de Saint-Augustin-de-Desmaures compte aujourd’hui huit personnes à l’administration et une trentaine d’employés sur le terrain.

Info: mainsvertes.com

Les Mains Vertes du Paysage ont reçu le mandat d’exécuter l’aménagement du Strøm spa, de l’excavation des bassins au terrassement de finition.

+

Que verrons-nous dans nos jardins cet été?

L’entreprise Les Mains Vertes du Paysage sillonne la province pour réaliser des projets municipaux, a développé son service commercial, mais ne délaisse pas pour autant les jardins résidentiels. Un secteur qui tient à cœur aux propriétaires.

Les graminées demandent peu d’entretien et s’agencent bien avec les aménagements design et épurés.

Quelles sont les tendances à surveiller cette année? «On continue de voir beaucoup de graminées, des plantes qui demandent peu d’entretien et qui s’agencent bien avec les aménagements design et épurés», relève Esther Marcoux.

Pour 2019, «un petit brin de chaleur ou de fantaisie» s’ajoutera toutefois au décor, soit par un détail de couleur ou de texture, comme du bois naturel.

Un projet résidentiel signé par Les Mains Vertes du Paysage, sur un terrain boisé.

Les dalles de grand format à texture lisse vues l’an dernier seront de retour, en 36 pouces x 36 dans le pavé de béton, en 20 pouces x 32 dans les dalles de béton et en 24 pouces x 48 dans les dalles porcelaine.

Mme Marcoux note aussi un engouement pour les garde-corps en verre autour des piscines, qui se fondent bien dans l’aménagement paysager.

Les graminées demandent peu d’entretien et s’agencent bien avec les aménagements design et épurés.

Comme les graminées qui demandent peu d’entretien, les matériaux de composite ont aussi la cote pour fabriquer des patios, des écrans d’intimité, des clôtures. Pour un projet clé en main, une terrasse en composite coûte le double du prix d’une terrasse en bois traité, illustre Mme Marcoux. «L’économie se fait sur plusieurs années, alors que le composite demande très peu d’entretien comparativement au bois traité et que sa durabilité est d’au moins 25 ans.»

Toitures végétalisées en hausse

Les toitures végétalisées gagnent aussi du terrain dans le secteur résidentiel. Une belle façon d’intégrer les bâtiments à l’environnement. Mme Marcoux donne l’exemple d’un projet pour une nouvelle résidence, aménagée dans un secteur boisé. «La terrasse surplombait la cour et on voyait le toit du cabanon. Un toit végétalisé a permis d’intégrer le bâtiment à la nature.»

La toiture végétalisée de ce cabanon permet d’intégrer le bâtiment à l’environnement, alors que la terrasse est en surplomb.