Les logements de la phase 2 des Allées de Bellevue sont en vente et la construction est commencée depuis plusieurs semaines.

Les Allées de Bellevue: une élévation franche mais discrète

En retrait du chemin Sainte-Foy, dans le prolongement de l'avenue de Vimy qui se termine en «goutte d'eau», les Allées de Bellevue se sont élevées en catimini dans le quartier Saint-Sacrement. D'ici un an, le terrain du Collège Bellevue sera traversé par une piste cyclable. Le promoteur continuera de le développer, en préservant le bâtiment institutionnel et les grands espaces verts qui le séparent du chemin Sainte-Foy.
Cette image illustre la généreuse fenestration des condos. Le promoteur a promis de «protéger» un maximum d'arbres.
Un aperçu du style de salle de bains branchée qu'on trouve à l'intérieur de certains condos
Cet ambitieux projet de 100 millions $ a longtemps intrigué. Des palissades empêchaient les curieux de figurer de quelle façon seraient disposés les immeubles, à l'est de l'immense terrain de Bellevue. Finalement, les deux édifices des phases 1 et 2, qui abritent 63 condos chacun, ont été construits parallèlement au chemin Sainte-Foy, mais de façon discrète, en retrait.
«Ils sont près de tout», fait valoir Yves Doyon, président de Norplex, promoteur et constructeur des Allées de Bellevue. «Tout», c'est le chemin Sainte-Foy et le boulevard René-Lévesque, au sud, ainsi que leurs parcours d'autobus, le 7 et le 800 notamment. C'est l'Université Laval et le Collège F.-X.-Garneau. C'est aussi la pharmacie Jean Coutu et les commerces situés près de l'avenue Marguerite-Bourgeoys. Pour aller au supermarché, cependant, il faut se rendre sur l'avenue Myrand, à l'ouest, une petite trotte qui incite à sortir en voiture.
«Ça prendra plus de commerces autour, convient Yves Doyon. Pour ça, la Ville devra accepter des changements de zonage. Mais un nouveau supermarché, je vous le dis, ça s'en vient!»
Les 63 condos de la première phase sont «vendus à 100 %», affirme M. Doyon; ils seront livrés à la mi-septembre. Les logements de la phase 2 sont en vente, et la construction est déjà commencée; le mois dernier, le tiers avait trouvé preneurs. «La construction a été devancée pour répondre à la demande», explique le promoteur. Les propriétaires de la phase 2 pourront emménager à compter d'avril 2013.
Trois autres phases s'ajouteront à mesure que les condos seront vendus. Au printemps 2014, la phase 3 s'élèvera au sud-est du terrain, près du petit parc ombragé. D'ici deux ans, un immeuble de 50 condos poussera du côté ouest. La cinquième et dernière phase sera constituée de 24 condos aménagés dans un immeuble érigé près du chemin Sainte-Foy, à l'angle de l'avenue de Vimy. «Il sera moins haut que les autres d'un ou deux étages», mentionne Yves Doyon. Il devrait être livré au printemps 2015.
Il se félicite de «créer de l'habitation» sans tout bouleverser dans le paysage urbain. «On protège un maximum d'arbres», soutient-il. Il pourra aussi se targuer d'avoir conservé le charmant petit parc, au sud-est, et d'avoir créé le lien cyclable entre les avenues Eymard et Madeleine-De Verchères.
Clientèle diversifiée
La clientèle vient de tous les horizons. Et même si les condos les moins chers valent 249 000 $, il y a quelques acheteurs de première maison, observe le promoteur. Beaucoup sont des gens qui vendent leur maison de banlieue pour se rapprocher de la ville. Certains achètent un condo pour que leurs enfants l'habitent, le temps de leur passage au cégep ou à l'université.
«Vu les rendements à la banque, ils préfèrent investir dans l'immobilier», analyse-t-il.
Le collège privé Stanislas, qui occupe la moitié avant de l'ancien Collège Bellevue, attire aussi de nouveaux propriétaires. L'école et l'habitation font bon ménage dans le quartier Saint-Sacrement.
En chiffres
Investissement total : 100 millions $
Nombre d'unités : 237
Nombre de pieds carrés du terrain : 600 000
Prix minimum d'un condo : 249 000 $
Année prévue de livraison de la dernière phase :  printemps 2015