Les taches noires qui s'incrustent partout, sur le pourtour des piscines et même sur les meubles de jardin en PVC, sont souvent des algues bleu-vert.

Les algues n'ont qu'à bien s'accrocher

Le consultant en toiture Denis Faucher a découvert que l'algicide conçu pour tuer les algues sur les bardeaux d'asphalte neutralisait aussi celles qui s'accrochent au béton, au pourtour des piscines, aux auvents, au PVC et au bois.
Les taches noires qui s'incrustent partout, même sur les meubles de jardin en PVC, sont souvent des algues bleu-vert, affirme M. Faucher de l'entreprise Cimenet (www.cimenet.ca). Elles ont une prédilection pour les surfaces ombragées, dit-il. Et quand elles réussissent à se nourrir de poudre de calcaire, présente dans le mélange d'asphalte par exemple, elles se transforment alors en mousse et en lichen.
Récemment, il a nettoyé le muret de béton en face de l'immeuble de l'Assemblée nationale avec ce «procédé» qu'il avait déniché aux États-Unis et dont il propose maintenant une version améliorée et «plus performante», selon lui, fabriquée au Québec. Il s'agit d'un mélange d'eau, d'eau de Javel et d'algicide, «qui bonifie l'action de l'eau de Javel». Les taches noires étaient bel et bien causées par des algues, et non pas de l'accumulation de saletés urbaines.
Nettoyer une toiture de grandeur moyenne coûtera environ 750 $, un contour de piscine, entre 250 et 350 $. Selon Denis Faucher, il faut calculer entre 0,50 $ et 0,75 $ le pied carré.
Le spécialiste espère ouvrir des franchises Cimenet au Québec d'ici l'an prochain. Mais d'ici là, il continuera à se déplacer lui-même pour préparer le mélange et le pulvériser à basse pression sur la surface à nettoyer, plutôt que d'utiliser un jet d'eau à haute pression qui pourrait l'abîmer. Information : 418 806-5226 ou info@cimenet.ca