Les bricolages posés sur les murs donnent une touche de dynamisme au décor.

L'énigmatique salle de jeux

Ils sautent, ils dansent, ils bricolent, ils construisent et déconstruisent... et parfois, ils lisent, tranquilles. Ouf! Devant l'énergie de leurs enfants, les parents tentent d'aménager la salle de jeux parfaite. Ils l'imaginent vaste, multicolore et prête à toutes les activités... au risque d'en faire trop. Et si la solution était dans la modération? Le Soleil a demandé l'avis d'experts pour connaître les subtilités de cette pièce chérie des tout-petits.
Valérie Bérubé est designer d'intérieur spécialisée en gestion des espaces. Qui plus est, elle est maman de deux fillettes et travaille actuellement à l'aménagement de deux écoles secondaires. Organiser et installer une salle de jeux, elle connaît. D'emblée, elle souligne qu'il est utopique de croire que la pièce consacrée aux enfants sera propre tous les soirs. «On l'oublie trop souvent!» C'est pourquoi sa préoccupation première dans ce type de design va au rangement et à la gestion des jouets. Pas question de lésiner sur la capacité et la solidité des étagères ou des bibliothèques, sans quoi les parents risquent de devoir ramasser toujours plus. Des paniers, des coffres, de même que des armoires fixées au mur - les enfants, ça grimpe! - sont la clé pour une gestion au quotidien.
Penser long terme
Et pour les prochaines années? Mme Bérubé croit qu'il faut «penser à l'investissement à long terme», avoir en tête l'évolution des enfants et choisir des meubles qui peuvent se transformer. Elle mise sur un mélange de récupération de mobilier usager et la métamorphose de celui que l'on a déjà pour parvenir à transformer les lieux selon l'âge et les intérêts des enfants. En exemple, elle mentionne un vieux piano familial relégué au sous-sol faute de place et qui fait désormais le bonheur de ses filles.
Avec en tête l'intérêt d'aménager une salle de jeux qui saura bien vieillir, la designer conseille de miser sur des coloris classiques et dynamiques. Une couleur neutre devrait recouvrir 60 % des murs, tandis que deux couleurs accent, plus pimpantes, vont colorer 30 % et 10 % des surfaces de la pièce. Ceci dit, les options demeurent infinies. Plafond jaune, armoires vertes, peinture effet tableau, tapis, coussins, tous les coups sont permis tant qu'on respecte l'harmonie des couleurs. «Et le punch qu'on veut donner à la pièce peut aussi venir des éclairages», indique Valérie Bérubé. Elle insiste sur le côté pratique des interrupteurs à gradation, qui procurent éclat pour les moments de jeux ou faible lueur pour les temps de repos.
<p>La designer Valérie Bérubé conseille de mélanger des meubles que l'on a déjà avec du neuf, et de penser à long terme en choisissant du mobilier qui peut se transformer avec les années. </p>
Du sous-sol à la garderie
Dan Gagné et Éloise Gagnon sont copropriétaires de la garderie Moi mes souliers, à Saint-Émile. Lorsqu'ils ont acquis les lieux, ils ont fait refaire les aires par un architecte, mais se sont fait confiance côté déco. Après trois ans d'activités et à l'aube d'ouvrir une deuxième garderie, ils ont fait le point sur les choses à faire et certaines à ne pas répéter. Si leur coup de coeur va au mur d'escalade - la vedette de la garderie - installé dans le gymnase, leur premier constat est plutôt du côté du rangement. Tout comme Valérie Bérubé, ils estiment qu'il est primordial d'investir dans du mobilier de qualité. Trop souvent appelé à changer des meubles bas de gamme qui se brisaient rapidement, le couple a pris la décision de commander du sur-mesure pour les pièces très utilisées ou consacrées aux plus jeunes. Ils ont, entre autres, un faible pour le meuble sur roulettes qui se déplace selon les activités ou qui peut servir de cloison entre deux espaces. Le tout en bois - parce que durable et indémodable -, car qui dit pratique dit aussi beau, croit M. Gagné. C'est pourquoi sa conjointe et lui travaillent à uniformiser le style de leurs meubles tout en y ajoutant une thématique pour interpeller les enfants et rendre la tâche de rangement plus ludique.
Une touche de folie
Avec une dizaine de pièces, dont l'immense gymnase fenestré, la garderie de M. Gagné et Mme Gagnon est baignée de teintes pastel, unisexes, «des couleurs qui ne surstimulent pas, qui sont à la fois éclatantes et relaxantes», explique Éloise Gagnon. Les tissus utilisés pour habiller les fenêtres - tantôt du tulle aubergine, tantôt du coton à pois verts - de même que les bricolages posés sur les murs donnent une touche de dynamisme à l'ensemble.
Il faut aménager la salle en différents espaces pour que l'enfant puisse avoir des repères selon son humeur et ses envies. Nul besoin de transformer le sous-sol en module de jeux. À trop vouloir en faire, on peut manquer un élément important, comme un coin de lecture ou un espace plus artistique.
Et n'oublions pas que le but est d'offrir un environnement familial et sécuritaire aux enfants, répète Dan Gagné. Il faut donc éviter de les surstimuler, mais plutôt axer leur attention sur des jeux accessibles et amusants et leur offrir un environnement douillet, mais pas figé dans le temps.
Des aimants pour parents seulement
Vous n'avez pas l'espace pour des armoires hautes à l'abri des petites mains? Quelqu'un a pensé à vous. Le système aimanté Tot Lok s'installe à l'intérieur des armoires à la place habituelle des poignées. Suffit de garder à proximité le pommeau de porte, le poser au même endroit que l'aimant et ainsi ouvrir la porte. Parfait pour ranger les médicaments, les ciseaux... ou les cadeaux de Noël!
L'objet-clé : le lecteur CD
Tous s'entendent pour dire que la musique est essentielle dans une salle de jeux. Un lecteur de disque compact est idéal pour faire bouger les enfants, mettre de l'ambiance et les aider à se calmer pour la sieste. «Avec quelques CD déposés à côté du lecteur, les jeunes adorent choisir les chansons et peser sur Play», relate Éloise Gagnon.
Les cinq zones de la salle de jeux
Espace de rangement
Selon les experts interrogés, c'est l'aspect qu'il faut le moins négliger dans la salle de jeux pour avoir un endroit convivial, agréable à fréquenter et qui est adapté autant pour les parents que les enfants. On choisit d'abord des meubles faciles à utiliser par les enfants : bibliothèque avec cubes de rangement, paniers ou coffre à jouets. On ajoute ensuite des crochets pour suspendre les jouets, des cordes pour accrocher les dessins et une bibliothèque fermée pour les livres. «On voit moins le désordre des livres», explique Éloïse Gagnon. Elle suggère aussi d'utiliser des paniers de rangement où l'on peut mettre les livres debout ou couchés, puis déposer le tout dans la bibliothèque. Enfin, il est primordial d'avoir du rangement en hauteur ou sous clé pour les accessoires qui pourraient être dangereux ou pour les jeux que l'on préfère ne pas voir être utilisés trop souvent, comme les jouets musicaux. Le tout doit être uniforme ou dans les mêmes tons pour un rappel visuel chez l'enfant. On peut aussi utiliser un code de couleurs pour chaque type d'objets.
Coin artistique
C'est la plus petite zone de l'espace de jeu, mais c'est une des plus organisées. On installe une table et des chaises, des bacs avec du matériel à dessiner et on range en hauteur les produits qui pourraient ne pas convenir aux enfants, comme la colle et les ciseaux. Valérie Bérubé conseille d'installer le coin artistique près d'une fenêtre et d'adapter le mobilier aux coups de crayon, «comme en recouvrant la surface de peinture à tableau». Si la salle de jeu et le salon se partagent le même espace, la table à café peut servir de coin pour dessiner lorsqu'on met tout le nécessaire dans un panier sous la table.
Coin de jeu symbolique
Les enfants adorent imiter les adultes! Il est donc de mise de laisser une zone libre afin qu'ils puissent jouer «à la coiffeuse» ou «à l'école». Il faut penser au rangement des costumes et accessoires afin qu'ils soient à la fois accessibles, mais facilement ordonnés, explique Éloïse Gagnon. Une armoire qui se ferme à clé ou posée en hauteur est utile si les jeux ont des petites pièces ou si l'enfant a tendance à sortir tous les costumes chaque jour.
Coin repos et de lecture
Facile à créer, le coin de repos nécessite quelques coussins, un tapis, des jetés, etc. Il est important de créer une zone calme où l'enfant ira spontanément lorsqu'il aura envie de ralentir la cadence. C'est aussi à cet endroit que l'on peut installer des jeux de société et des casse-têtes. Pour une ambiance appropriée, on privilégie les couleurs douces, le mobilier confortable et des lampes d'appoint. Si la salle de jeux est annexée à un espace salon avec un système de télévision, il peut être utile d'installer le coin repos près du divan.
Coin de jeu et motricité
C'est le vrai terrain de jeux! L'endroit où les enfants jouent avec des blocs de bois, des cordes à danser, des anneaux et des ballons. Pour donner tout l'espace dont ils ont besoin pour dépenser leur énergie, on garde l'espace le plus ouvert de la pièce pour la zone de motricité. Pour une surface adéquate, Valérie Bérubé propose de poser du plancher en bois ou en bois flottant, de même qu'en liège parce qu'il est souple sous les pieds et est antibactérien. Valérie Bérubé rappelle qu'il est important de penser à mettre du rangement pour les gros jouets. Elle suggère de faire une rotation des jeux pour éviter qu'il y ait trop de choses à ramasser à la fin de la journée. Les enfants auront une impression de nouveauté et la salle aura besoin de moins de gros modules de rangement.