Régénération, la proposition d'Anne Rousseau

L'église Saint-Jean-Baptiste dans l'oeil de futurs architectes

La bibliothèque Saint-Jean-Baptiste, à Québec, accueille jusqu'au 10 janvier l'exposition Rêver l'avenir de l'église Saint-Jean-Baptiste, élaborée par 13 étudiants en architecture de l'Université Laval.
<p><em>Agora</em>, la proposition de Luiza Santos</p>
Ils avaient été invités par leur professeure Tania Martin à imaginer une nouvelle vocation à cette église de la rue Saint-Jean construite entre 1881 et 1886, et fermée depuis le mois de mai. Cet exercice théorique s'inscrivait dans son atelier Interprétation et requalification du patrimoine.
L'exposition présente les 13 projets de ces étudiants de deuxième année de l'École d'architecture, sous la forme de maquettes et de planches. 
Se pourrait-il qu'ils se concrétisent? «Ils n'ont pas été pensés pour ça, mentionne Mme Martin. Mais ils pourraient être des points de départ. Et pas seulement pour l'église Saint-Jean-Baptiste. Pour d'autres églises aussi.»
Les propositions des futurs architectes sont variées : centre de documentation et de diffusion du patrimoine, centre de thérapies alternatives, école supérieure de danse et de ballet, école d'arts martiaux, centre de jour pour aînés... 
Travailler sur l'église Saint-Jean-Baptiste les a forcés à se pencher sur la question des reconversions d'églises, en cette époque où elles ferment, faute de fidèles. Tania Martin estime qu'il est possible d'innover, de penser à autre chose qu'à des transformations en bibliothèques, en salles de spectacle ou en condos. Cette exposition est une porte ouverte sur d'autres possibilités.