Pour le bon éclairage d'une pièce, il faut généralement trois sources lumineuses : un plafonnier, une lampe d'appoint et une lampe de lecture ou de table. Prévoyez le bon nombre de prises, et faites-en relier une ou deux à l'interrupteur général de la pièce. Ci-dessus: la Nuevo, chez Multi Luminaire.

L'éclairage: à planifier absolument!

On pense souvent que l'éclairage fait partie de la décoration, que c'est la tou­che finale des rénos. Ce n'est pas faux. Mais pour assurer un bon éclairage de sa maison, il faut anticiper le branchement et l'emplacement des futurs luminaires. L'idéal est donc de penser appliques murales, abat-jour et lampes sur pied quand on a les plans en main, plu­­tôt que quand les cadres sont installés.
Bien qu'elle soit grande, la Toloméo, chez Transit Luminaires, s'adapte aux petits espaces.
«Les gens nous consultent souvent trop tard.»
C'est ce que constatent les deux spécialistes en éclairage consultés par Le Soleil.
Daniel Turcotte, du magasin Transit Luminaires, offre ses services quand les travaux n'en sont qu'à l'étape des plans. «Il faut s'attarder à la lumière dès le début du projet, explique M. Turcotte. Cela permet de visualiser rapidement où on doit installer des lumières de fonctionnement et les lumières d'ambiance.»
Les lumières de fonctionnement sont souvent des encastrés ou des projecteurs qui donnent une lumière efficace, pratique. L'éclairage d'ambiance porte bien son nom et permet davantage de jouer sur le look.
«L'erreur commise fréquemment, c'est les changements de plan», se désole Catherine Patry, de Multi Luminaire. «Les plans de base, qui prévoyaient des boîtes électriques aux bons endroits, sont modifiés. On bouge un mur, l'îlot est déplacé, mais l'électricité ne suit pas.»
Souvent, les entrepreneurs installent prises et emplacements de luminaire en fonction de la réglementation, mais rien ne vous empêche d'en faire ajouter, de vous projeter et de vous dire qu'une suspension de plus au-dessus du comptoir de cuisine ferait bien votre affaire, ou que tel tableau sera accroché sur tel mur et qu'un petit spot bien placé le mettrait en valeur.
Manque de prises
Un autre problème fréquent résulte de la mode des aires ouver­tes.
«Il n'y a plus de murs pour installer des prises, souligne Mme Patry, mais il est possible de mettre des prises au sol qui vous permettront de brancher vos lampes.»
Pour le bon éclairage d'une pièce, il faut généralement trois sources lumineuses : un plafonnier, une lampe d'appoint et une lampe de lecture ou de table. Prévoyez le bon nombre de prises, et faites-en relier une ou deux à l'interrupteur général de la pièce. Un jeu d'enfant pour l'électricien sur le moment, mais un casse-tête pendant des années si on ne prévoit pas le coup.
Rendez-vous dans les magasins de luminaires au début des travaux. Ayez vos plans en main, des photos de la pièce que vous rénovez. «Parfois, un simple croquis suffit», précise Catherine Patry.
Pensez aussi à photographier vos meubles pour agencer les luminaires à votre style.