Installé à côté du parc de l’Escarpement, près des Galeries de la Capitale, Le Huppé comptera 187 condos locatifs, en formule tout inclus.

Le Huppé, l’habitat qui vous veut du bien

Le groupe Immostar lance ce mois-ci la construction d’un immeuble à condos locatifs nouveau genre dans le secteur Lebourgneuf. Le Huppé, prévu pour 2021, vise la certification WELL, centrée sur le confort, la santé et le bien-être de l’occupant, une première à Québec. Maude Pintal, associée chez Aedifica et coordonnatrice WELL pour le projet, explique au Soleil la philosophie derrière ces milieux de vie.

Qu’est-ce que la certification WELL?

La certification WELL existe depuis 2014 et a été développée par l’International WELL Building Institute (IWBI), aux États-Unis, en 2014. «Ce sont des chercheurs, des scientifiques, des médecins qui ont développé ce système-là», précise Mme Pintal. 

En citant l’Environmental Protection Agency, elle rapporte que «nos intérieurs sont 2 à 5 fois plus toxiques que l’environnement extérieur», ce qui a amené des équipes à réfléchir sur tout ce qui touche l’aménagement intérieur, la santé et le bien-être des occupants.

Il s’agit d’une certification indépendante de celle de LEED, qui porte sur la performance environnementale des bâtiments. Mais les deux sont gérées par la même organisation, le Green Building Certification Inc.

«LEED va se concentrer sur le bâti, l’enveloppe, les activités de construction. Elle touche aussi l’intérieur, pour que ce soit confortable en termes d’apport thermique et de performance énergétique. Mais WELL pousse plus loin, s’attarde plus aux détails.» Mme Pintal y voit une continuité, une complémentarité.

La certification en est déjà à sa deuxième version, WELL v2, et s’appuie sur 10 concepts, comme une meilleure qualité de l’air, de l’eau, un apport de lumière naturelle, des espaces qui favorisent les déplacements (voir en détail plus bas). Des points sont accordés pour chaque catégorie.

Selon le site du IWBI, 17 projets sont enregistrés au Québec pour demander la certification WELL. Aucun ne l’a encore obtenue. Selon cette liste, Le Huppé est le seul projet enregistré dans la région de Québec. «Mais plusieurs sont enregistrés de façon confidentielle, donc nous n’avons pas l’information sur leur emplacement», précise Mme Pintal.

Une démarche d’Immostar

Comment Le Huppé s’est-il retrouvé en lice pour cette certification? Par l’architecte au dossier, Pierre Martin. «On collabore avec lui depuis une dizaine d’années, pour tous les projets visant une certification LEED», indique Mme Pintal.

Cette fois-ci, la demande penchait plutôt vers WELL. «Immostar avait déjà entamé une démarche de bien-être. Il y avait déjà beaucoup d’idées pour concevoir un environnement propice au confort des occupants.»

Mme Pintal a fait une présentation sur la certification et ses avantages. Les promoteurs ont embarqué. «Ils se sont reconnus.»

187 condos locatifs, 55 Millions $

Installé à côté du parc de l’Escarpement, près des Galeries de la Capitale, Le Huppé comptera 187 condos locatifs, en formule tout inclus (électroménagers, stationnement, espace de rangement, coûts d’énergie). Les prix ne sont pas encore arrêtés et le bureau de location ouvrira vers la fin février 2020.

Parmi les espaces communs, les promoteurs annoncent une salle de cours, un espace traiteur, un coin pour enfants, un espace bibliothèque, une terrasse, une piscine intérieure, une salle d’entraînement.

Parmi les espaces communs, les promoteurs annoncent une salle de cours, un espace traiteur, un coin pour enfants, un espace bibliothèque, une terrasse, une piscine intérieure, une salle d’entraînement. L’ensemble du projet est évalué à 55 millions $.

À la fin des travaux, prévue au printemps 2021, une personne-ressource de l’IWBI visitera le Huppé. Si les critères WELL sont satisfaits, la certification sera délivrée dans les trois mois. Une recertification devra ensuite être faite aux trois ans.

«On a travaillé dès le début en conception intégrée avec toute l’équipe pour s’assurer que les stratégies étaient atteignables. Je n’ai jamais fait aucun projet qui visait une certification et qui ne l’a pas obtenu», conclut Maude Pintal avec confiance.

Info et préinscription : lehuppe.ca

+

LE HUPPÉ ET LES 10 CATÉGORIES WELL v2

Air: La qualité de l’air extérieur et intérieur sera testée pour s’assurer qu’elle répond aux normes de concentration de certains types de contaminants.

Eau: Avec LEED, on vise la réduction de la consommation d’eau. Avec WELL, on s’assure de la qualité de l’eau par des tests, mais on encourage aussi les gens à s’hydrater. Dans Le Huppé, des points d’eau ont été prévus à intervalles réguliers dans les espaces communs pour que les gens puissent boire ou remplir leur bouteille d’eau. 

Nutrition: Un potager communautaire encouragera les saines habitudes alimentaires. Le Huppé organisera des activités de cuisine, mettra à la disposition des occupants des livres de recettes santé, des revues éducatives dans les espaces communs.

Lumière: La lumière naturelle sera mise de l’avant. Pour éviter l’éblouissement et la surchauffe dans les espaces communs, les occupants auront le contrôle à l’aide de toiles. L’éclairage DEL, écoénergétique, sera calibré par un designer et ingénieur électrique, dans un souci d’offrir une qualité et une couleur de lumière non agressante.

Mouvement: Un point très fort de WELL, le bâtiment doit favoriser l’activité physique. Avec le parc à côté les gens pourront être actifs. Mais aussi à l’intérieur. Outre les installations sportives, l’escalier a été conçu pour inciter les gens à gravir les marches plutôt qu’à prendre l’ascenseur. Art et musique animeront les différents paliers.

Confort thermique: Un objectif à atteindre par le choix des systèmes électromécaniques. Les logements seront climatisés et confortablement chauffés.

Son: Si le LEED ne considère pas l’acoustique, WELL en tient compte. Les matériaux de murs et de plafonds auront un bon indice acoustique. Il y aura aussi un souci de bien insonoriser les espaces communs.

Matériaux: Les matériaux choisis auront du contenu régional, recyclé, une faible émissivité de composés organiques volatils (COV). Les finis, les textures, les couleurs rappelleront la nature, selon les principes «biophiliques». 

Esprit: WELL met l’accent sur le bien-être mental par la création d’espaces communs, mais aussi d’espaces plus calmes pour aller lire et se reposer, faire du yoga. WELL se préoccupe des occupants, mais aussi des employés et se penche sur les pratiques de l’entreprise. Y a-t-il un bon soutien aux employés en cas de détresse psychologique? Il y a des préalables par catégorie et un minimum de points à aller chercher, même à ce niveau-là.

Communauté: WELL cherche à rassembler les gens. Au Huppé, ce sera par son potager, par ses activités, par son escalier où les gens pourront se croiser et socialiser.