Marie Alart, Yan Pigeon et Jessie Leclerc ont créé le décor avant-gardiste du Bunker chic présenté en fin de semaine dernière au Salon maison, chalet et condo.

Le choc du Bunker chic

Quel choc, que ce Bunker chic présenté la semaine dernière au Salon maison, chalet et condo de Québec! Avec ses armoires en panneaux de copeaux collés, ses étagères de bouteilles de vin en acrylique, sa moto jouquée sur un podium brillant, on aurait dit un punk invité à un cocktail de diplomates.
<p>Les armoires en panneaux de copeaux collés ont été fabriquées par l'ébéniste Lucas Enns, d'Atelier 607. L'artiste Yan Pigeon a peint les bunnies sur le frigo.</p>
<p>Yan Pigeon a fabriqué le lit avec de vieilles poutres provenant des Matériauthèques de Chaudière-Appalaches. Il a aussi peint sur la toile Dastex, au fond, les personnages de James Bond.</p>
Les salons de l'habitation nous ont habitués à des maisons bon chic bon genre. Ce Bunker chic était en quelque sorte l'intrus du Centre de foires. 
«Les gens ont embarqué dans notre audace et notre folie», a mentionné la designer d'intérieur Jessie Leclerc, de Fuziö Design, qui chapeautait ce projet, secondée par la décoratrice Marie Alart et l'artiste Yan Pigeon.
Ambiance industrielle, matériaux recyclés, fini brut: le trio a profité de la «carte blanche» qui lui était offerte par Bâtiment Pré-Fab pour jouer avec les contrastes et aménager un intérieur pas piqué des vers.
«Abordable et flyé», l'«aspenite» a servi de matériau de base pour les armoires de cuisine. Jessie Leclerc rêvait d'utiliser ces panneaux de copeaux collés et comprimés les uns aux autres pour en faire du mobilier. Vernies, puis sablées trois fois, ces armoires sont le point de mire de la maison.
Le dosseret de tôle recyclée et aplatie, le comptoir de béton et le frigo orné d'une oeuvre coquine de Yan Pigeon complètent cette cuisine pas ordinaire.
Au téléphone, lundi matin, après une fin de semaine intense au Centre de foires, Marie Alart avait perdu la voix. «C'était risqué, on s'est saucés», a murmuré la décoratrice, responsable de «l'ambiance et du ressenti» du Bunker chic.
Ce n'est pas chose courante pour des créateurs de pousser si loin la fantaisie et la démesure. «On n'a pas toujours les clients pour ça», a-t-elle expliqué. Même les fournisseurs étaient parfois perplexes devant les idées saugrenues du trio. «Ça ne ressemblait à rien», résume-t-elle.
<p>La photo d'une forêt a été imprimée sur du verre trempé par l'entreprise Miroirs Laurier.</p>
<p>Ces rangements en acrylique pour le vin sont signés Atelier Plastica.</p>
Heureux accidents
Les «accidents» et les imprévus ont donné lieu «aux plus gros hits», croit-elle. S'il y a du tapis gazon dans la douche, c'est que le fournisseur de céramique s'est désisté. Si la rampe bricolée avec des tuyaux de plomberie est d'une telle originalité, c'est que le trio l'a installée lui-même, vu que «personne ne voulait le faire».
Les trois créateurs se sont beaucoup approvisionnés aux Matériauthèques de Chaudière-Appalaches. Yan Pigeon a fabriqué une foule de meubles et d'accessoires. L'Atelier Plastica, de Québec, a conçu les étagères à bouteilles de vin qui se prennent pour une sculpture contemporaine. Miroirs Laurier a imprimé sur du verre trempé une photo de forêt verdoyante, assortie au tapis gazon. Spacer a fourni l'équipement pour l'atelier.
Inspirés par tous ces partenaires, motivés par le défi et la visibilité, Jessie Leclerc, Marie Alart et Yan Pigeon ont gagné leur pari, estiment-ils, d'aménager une maison «qui fait jaser».
Le Salon maison, chalet et condo, et le Salon réno et déco, qui étaient présentés simultanément au Centre de foires de Québec en fin de semaine dernière, ont accueilli 20 000 visiteurs.