Avec vos parents vieillissants, il est possible, souhaitable même, de «travailler en amont». Se délester du verre taillé et de la vaisselle ancienne ne précipitera pas leur déménagement en résidence.

L'art de casser maison sans se casser la tête

Casser maison : «on s'en va tous vers là», philosophe l'organisatrice Jocelyne Vien. Son conseil aux familles? Préparez-vous pendant que ce n'est pas urgent.
Avec vos parents vieillissants, il est possible, souhaitable même, de «travailler en amont». Se délester du verre taillé et de la vaisselle ancienne ne précipitera pas leur déménagement en résidence. Mais quand ce jour arrivera, vous serez soulagés d'avoir fait avec eux une partie du tri, dans la sérénité et la réflexion plutôt que dans l'urgence, voire la panique.
Parlez-en entre frères et soeurs. Faites l'inventaire des armoires, des tiroirs et des garde-robes avec vos parents. Dites-leur ce que vous aimeriez garder en souvenir. Faites évaluer ce qui semble en valoir la peine. Gardez l'essentiel et le meilleur. Vendez des articles, sur Kijiji, par exemple. Planifiez une vente de garage. Donnez une seconde vie aux choses en les offrant aux petits-enfants. Le cabanon et le sous-sol sont pleins d'objets utiles : outils, tondeuses, chaises de jardin, pelles, râteaux, etc.
«Et arrêtez de donner des cadeaux aux personnes âgées, recommande Jocelyne Vien. Ce dont ils ont besoin, c'est votre présence et votre temps.»
Regroupements
Une organisatrice professionnelle peut aider les familles dans cette étape, à raison, disons, d'une fois par mois. Jocelyne Vien «travaille par regroupements». C'est fou ce qu'elle trouve comme «familles» d'objets : vêtements, cires à chaussures, pelotes de laine, serviettes de table, nappes, draps, jeux, recettes, cartes de souhaits, décorations de Noël, de Saint-Valentin, de Pâques... Une fois les objets regroupés, il devient plus facile de déterminer ce qui doit être gardé, donné, jeté.
Chaque maisonnée est unique. Mais les belles boîtes et les paniers demeurent des solutions universelles pour regrouper les menus objets.
Jocelyne Vien connaît les organismes qui acceptent les meubles et les effets usagés. Elle peut même se charger de les transporter pour vous. «Ça fait partie de mes services», explique-t-elle.
Elle navigue dans le milieu de l'organisation professionnelle depuis des années au sein de son entreprise, Zone atlantis. «J'aime rendre la vie facile, proposer des systèmes efficaces», confie-t-elle. Elle est membre des Organisateurs professionnels du Canada qui a, insiste-t-elle, son code de déontologie. Et alors que la région de Québec ne compte que trois organisateurs, elle aimerait ouvrir «un chapitre» à Québec. «Le besoin est là», assure-t-elle.
Information : www.zoneatlantis.com; sur Facebook; tél.: 418 653-9702