Quand le centre de tri postal de Québec a fermé, l'immeuble orphelin avait bien mauvaise mine. C'était avant le projet de recycler cet immense bâtiment, aujourd'hui plein de vie et de lumière. Québec a plusieurs histoires comme celle-là à raconter.

L'ancien centre de tri postal du Vieux-Port de Québec a un nouveau visage

La transformation de l'ancien édifice de Postes Canada en lumineux bureaux et espaces commerciaux s'est faite tout en subtilité, preuve d'un recyclage effectué dans les règles de l'art.
L'Ordre des architectes du Québec (OAQ) a souligné cette réussite en accordant à ABCP architecture, en collaboration avec Claude Guy architecte, une mention Recyc-Québec pour la conversion écologique du 300, rue Saint-Paul, maintenant nommé Place TELUS.
L'édifice modernisé, dans une vision de développement durable, est occupé depuis plusieurs mois déjà par TELUS. Au premier étage, des commerces se sont installés peu à peu, dont une succursale du restaurant Chez Victor. La firme ABCP a décidé d'y établir ses bureaux dans la foulée du projet. Cossette y déménagera aussi ses bureaux. Et une garderie devrait même bientôt s'ajouter aux locataires.
Architecture moderne des années 60
De l'extérieur, la conversion du bâtiment à l'architecture moderne, construit dans les années 60, se remarque avant tout par ses fenêtres agrandies. Elles font maintenant pénétrer la lumière du plancher au plafond, à chaque étage.
Le jury de l'OAQ a estimé que le traitement de la façade et la revitalisation des espaces intérieurs n'améliorent pas seulement l'utilisation de l'édifice; ces actions ont aussi permis de bonifier le paysage urbain.
François Moreau, président-directeur général d'ABCP architecture, explique que son équipe, à l'aise avec la facture contemporaine de l'ancien centre de tri postal, a voulu «respecter l'image du bâtiment» déjà bien intégré au quartier Saint-Roch. La modernisation s'est donc opérée majoritairement dans la mécanique de l'immeuble, note-t-il. Les architectes ont notamment récupéré beaucoup d'espace entre les étages, autrefois surmontés de corridors de surveillance.
Immense aire ouverte
Dans les nouveaux locaux d'ABCP, on pénètre d'abord dans une immense aire ouverte. Même pas besoin de colonnettes. M. Moreau nous explique que la ventilation et le filage de l'immeuble passent par le plancher. Les plafonds étant bien hauts, on pouvait se permettre de réduire légèrement le volume de l'endroit sans que les locataires le ressentent. Aux murs, des panneaux d'épinette noire réchauffent l'atmosphère.
Tant dans les bureaux d'ABCP que de TELUS, les employés bénéficient d'une très grande luminosité : on leur a offert les espaces de travail en enceinte du bâtiment, près des fenêtres. Chez ABCP, les cubicules vitrés réservés à la direction ont été placés au milieu de l'espace. Les travailleurs de la compagnie de télécommunication bénéficient également d'une nouvelle terrasse, au sixième étage, avec vue sur le bassin Louise.
En voie d'être certifié LEED, Place Telus dispose aussi d'aménagements axés sur les transports de remplacement comme ces rangements pour vélos sécurisés et des vestiaires avec douches. Quelques espaces de stationnement - dont certains pour voiture hybride - sont également à la disposition des employés... s'ils décident de bouder la piste cyclable ou l'autobus qui passent juste à côté!