Les places éphémères ramènent le citoyen dans l'espace public.

Lancement de la deuxième saison de la websérie L'Atelier Pierre Thibault

La deuxième saison de la websérie L'Atelier Pierre Thibault est offerte depuis le 23 mars sur La Fabrique culturelle, la plate-forme numérique de Télé-Québec.
Au fil de huit épisodes d'une quinzaine de minutes chacun, l'architecte de Québec aborde le bâtiment, l'aménagement des villes et des villages, ainsi que les installations éphémères. Il réfléchit à l'impact de l'architecture sur la qualité et le mode de vie des gens.
Fidèle à lui-même, Thibault livre un plaidoyer sur l'urgence de repenser l'école. 
Il explore la «dualité» entre modernité et tradition.
Il illustre l'influence de la nature par la transformation d'un triplex, d'une ancienne fonderie et d'un penthouse parfaitement intégrés à elle.
Il se penche sur des initiatives mises en place par des collectifs, les Passages insolites,
par exemple, ou les «sympathiques places ouvertes à tous» (SPOT) aménagées par des étudiants et la Ville de Québec, dont la mission est de «réinventer la place du citoyen dans l'espace public».
Pierre Thibault n'a de cesse de souligner l'urgence de repenser l'école.
Communion
La réalisatrice Claude Bastien a voulu montrer «la communion entre l'architecture, l'art et la nature», et s'inscrire dans le mouvement du slow web.
Il est possible de revoir l'intégralité de la première saison sur La Fabrique culturelle, sur Facebook, Twitter, Instagram et lafabriqueculturelle.tv.